Accueil | Actualités | Médias | Le Collectif des Usagers du service public de l’audiovisuel saisit le CSA
Pub­lié le 1 mars 2017 | Éti­quettes : , ,

Le Collectif des Usagers du service public de l’audiovisuel saisit le CSA

Il peut paraître étrange que des animateurs de la télévision appellent au meurtre. Il est encore plus étrange qu’ils le fassent sur les chaines du service public. Il est toujours plus étrange qu’ils le fassent deux fois dans la même journée au sujet de la même personne, appelant au meurtre de Donald Trump.

C’est pourtant ce qui est arrivé sur France 2 le samedi 25 février. Le matin dans l’émission « Thé ou café » avec Florence Foresti et le soir dans « On n’est pas couché » avec Laurent Ruquier et sans que la présidente de France Télévisions s’en inquiète.

Le syndicat FO de France Télévisions s’en est indigné dans un communiqué du 28 février. Le Collectif des Usagers porte l’affaire devant le CSA par l’intermédiaire de son avocat conseil Maître Goldnadel.

Les internautes peuvent signaler l’émission au CSA en indiquant la chaine France 2, l’émission On n’est pas couché, l’heure 23h15 en ajoutant le commentaire de leur choix sur le formulaire de signalement du CSA.

La pétition du Collectif des usagers pour le pluralisme et la neutralité de l’information sur les chaines financées par la redevance est toujours en cours sur change.org.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux