Accueil | Actualités | Médias | Le Bloc identitaire fait condamner BHL et Le Point
Pub­lié le 25 avril 2013 | Éti­quettes : ,

Le Bloc identitaire fait condamner BHL et Le Point

Poursuivis en diffamation contre le Bloc identitaire, Bernard-Henri Lévy et Le Point ont été condamnés en première instance respectivement à 1000 euros d’amende avec sursis et 1000 euros de dommages et intérêts plus 2000 de frais de justice, mardi 23 avril.

« Une victoire face à ceux qui pensent salir en toute impunité », a réagi Fabrice Robert, le responsable du mouvement. La condamnation ne fera cependant pas l’objet d’une parution publique, le Tribunal estimant que le Bloc identitaire avait bénéficié d’un droit de réponse et que les faits étaient suffisamment anciens pour ne pas bénéficier de cette parution. Bernard Cassen, président d’honneur d’Attac-France, également mis en cause par le chroniqueur dans le même article, bénéficie pourtant, lui, d’une publicité de cette condamnation.

Le 23 décembre 2010, BHL rendait compte dans son bloc-notes du Point des « Assises sur l’islamisation de l’Europe » organisées par le Bloc identitaire et Riposte laïque trois jours plus tôt. L’auteur de L’idéologie française, mettait en cause « tel ancien du Monde diplo, Bernard Cassen »… qu’il confondait pour le coup avec Pierre Cassen, porte-parole de Riposte laïque. A croire que le « philosophe » a une réputation à défendre depuis l’affaire Botul. Il qualifiait également le Bloc identitaire de « groupuscule néo-nazi ». L’« ancien du Monde diplo », qui n’avait rien à voir avec ces Assises, et le mouvement identitaire, avaient alors porté plainte contre lui. Le Tribunal leur a donné raison.

Dessin : Milady de Winter pour l'Ojim

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This