Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
L’agence de surveillance britannique espionne les journalistes

22 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’agence de surveillance britannique espionne les journalistes

L’agence de surveillance britannique espionne les journalistes

22 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Vous allez lire un article gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien. Claude Chollet

Selon l’ancien de la NSA Edward Snowden, l’agence centrale britannique de surveillance espionnerait les journalistes du monde entier.

Le Gov­ern­ment Com­mu­ni­ca­tions Head­quar­ters (GCHQ) aurait en effet, selon le Guardian qui s’ap­puie sur des doc­u­ments four­nis par Snow­den, récupéré des cour­ri­ers élec­tron­iques de jour­nal­istes améri­cains, bri­tan­niques ou encore français.

Lors d’un exer­ci­ce de sur­veil­lance d’une dizaine de min­utes, qui remonte à novem­bre 2008, l’a­gence de ren­seigne­ment aurait récupéré plus de 70 000 cour­riels de jour­nal­istes du New York Times, du Wash­ing­ton Post, du Guardian, du Sun, du Monde, de la NBC, de la BBC, de Reuters, et bien d’autres.

Les mes­sages ont été récupérés suite au piratage de câbles de fibre optique puis stock­és dans l’in­tranet du GCHQ. Selon les doc­u­ments de Snow­den, l’a­gence aurait con­clu que les jour­nal­istes d’in­ves­ti­ga­tion con­sti­tu­aient une men­ace, au même titre que les ter­ror­istes et les hackers.

Le CGHQ s’est défendu dans un com­mu­niqué, expli­quant que « toutes les opéra­tions du GCHQ sont menées con­for­mé­ment au strict cadre légal et poli­tique qui garan­tit que nos activ­ités sont autorisées, néces­saires et pro­por­tion­nées et qu’il existe un rigoureux contrôle ».

Crédit pho­to : British Min­istry of Defence (ogl)

Mots-clefs : , , ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés