Accueil | Actualités | Médias | L’agence de surveillance britannique espionne les journalistes
Pub­lié le 22 janvier 2015 | Éti­quettes : , , ,

L’agence de surveillance britannique espionne les journalistes

Selon l'ancien de la NSA Edward Snowden, l'agence centrale britannique de surveillance espionnerait les journalistes du monde entier.

Le Government Communications Headquarters (GCHQ) aurait en effet, selon le Guardian qui s'appuie sur des documents fournis par Snowden, récupéré des courriers électroniques de journalistes américains, britanniques ou encore français.

Lors d'un exercice de surveillance d'une dizaine de minutes, qui remonte à novembre 2008, l'agence de renseignement aurait récupéré plus de 70 000 courriels de journalistes du New York Times, du Washington Post, du Guardian, du Sun, du Monde, de la NBC, de la BBC, de Reuters, et bien d'autres.

Les messages ont été récupérés suite au piratage de câbles de fibre optique puis stockés dans l'intranet du GCHQ. Selon les documents de Snowden, l'agence aurait conclu que les journalistes d'investigation constituaient une menace, au même titre que les terroristes et les hackers.

Le CGHQ s'est défendu dans un communiqué, expliquant que « toutes les opérations du GCHQ sont menées conformément au strict cadre légal et politique qui garantit que nos activités sont autorisées, nécessaires et proportionnées et qu’il existe un rigoureux contrôle ».

Crédit photo : British Ministry of Defence (ogl)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux