Accueil | Actualités | Médias | L’agence de surveillance britannique espionne les journalistes
Pub­lié le 22 janvier 2015 | Éti­quettes : , , ,

L’agence de surveillance britannique espionne les journalistes

Selon l'ancien de la NSA Edward Snowden, l'agence centrale britannique de surveillance espionnerait les journalistes du monde entier.

Le Government Communications Headquarters (GCHQ) aurait en effet, selon le Guardian qui s'appuie sur des documents fournis par Snowden, récupéré des courriers électroniques de journalistes américains, britanniques ou encore français.

Lors d'un exercice de surveillance d'une dizaine de minutes, qui remonte à novembre 2008, l'agence de renseignement aurait récupéré plus de 70 000 courriels de journalistes du New York Times, du Washington Post, du Guardian, du Sun, du Monde, de la NBC, de la BBC, de Reuters, et bien d'autres.

Les messages ont été récupérés suite au piratage de câbles de fibre optique puis stockés dans l'intranet du GCHQ. Selon les documents de Snowden, l'agence aurait conclu que les journalistes d'investigation constituaient une menace, au même titre que les terroristes et les hackers.

Le CGHQ s'est défendu dans un communiqué, expliquant que « toutes les opérations du GCHQ sont menées conformément au strict cadre légal et politique qui garantit que nos activités sont autorisées, nécessaires et proportionnées et qu’il existe un rigoureux contrôle ».

Crédit photo : British Ministry of Defence (ogl)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This