Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La Tribune sort du placard et proclame son amour LGBT

13 août 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La Tribune sort du placard et proclame son amour LGBT

La Tribune sort du placard et proclame son amour LGBT

13 août 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Pre­mière dif­fu­sion le 26/05/2019

Sous un titre tonitruant « Sortir du placard » et par une campagne d’affichage agressive, La Tribune du 17 mai 2019 tente de préempter le public homosexuel et assimilés rassemblés sous le sigle LGBT+ (trans, neutres, la liste s’allonge chaque jour).

Le rôle modèle LGBT anglo-saxon

L’exemple sera tou­jours anglo-sax­on, et le jour­nal de Jean-Christophe Tor­to­ra ne fait que suiv­re l’exemple du Finan­cial Times qui pub­lie depuis 2013 avec « OUT­stand­ing » une « liste de rôles mod­èles LGBT+ dans les entre­pris­es du monde entier ». Nous avouons notre igno­rance devant ce qu’est un «rôle mod­èle LGBT+ » mais il est licite de faire des hypothèses.

Hypothèse un : favoris­er les LGBT+ (ne pas oubli­er le+) dans les embauch­es et les pro­mo­tions dans l’entreprise, au titre de la dis­crim­i­na­tion pos­i­tive. Des annonces pour­raient être ain­si rédigées : « recherche directeur mar­ket­ing LGBT+ pour entre­prise de con­struc­tion, sérieuses références LGBT+ exigées, hétéro­sex­uels s’abstenir ». Un DRH pour­rait ain­si con­stituer une équipe 100% LGBT+. La Tri­bune pour­rait de son côté trou­ver un vivi­er sex­uelle­ment cor­rect en pub­liant ses annonces de recrute­ment exclu­sive­ment dans la presse spé­cial­isée en ligne.

Hypothèse deux : met­tre en évi­dence les réus­sites des PDG LGBT+ en pub­liant des pub­lire­portages mêlant agréable­ment vie privée (enfants conçus par GPA, mariages de même sexe en blanc) et réus­site pro­fes­sion­nelle. Il fau­dra pour cela con­stituer une liste de quelques cen­taines de chefs d’entreprise à suc­cès en exclu­ant soigneuse­ment ceux qui pour­raient être soupçon­nés d’hétérosexualité. Un prix du « Leader de l’année LGBT+ en entre­prise » pour­rait être décerné chaque année par le quo­ti­di­en économique.

Hypothèse trois : encour­ager l’outing de manière sys­té­ma­tique. Des primes ou des avan­tages en nature pour­raient être accordés à ceux qui ont le courage – comme le recom­mande l’éditorial — d’assumer leur LGBT+ devant la machine à café. Et pour le fameux +, pourquoi élim­in­er l’amour de nos amis les ani­maux ? Pass­er le week-end en amoureux avec son pan­da ne devrait plus faire lever les sourcils.

Le poids des mots sans le choc des photos

Comme le souligne l’éditorial du Prési­dent du quo­ti­di­en « Nous avons délibéré­ment choisi le poids des mots, sans le choc des pho­tos. Pour ENCour­ager un change­ment des men­tal­ités et aider ceux qui le souhait­ent à « sor­tir du plac­ard » ». L’affiche coupe le mot ENCour­ager au milieu pour garder un sug­ges­tif ENC, ce qu’en terme de com­mu­ni­ca­tion on appelle une accroche. Sans oubli­er – ça ne peut pas faire de mal – un appel répub­li­cain : « nous voulons rap­pel­er que l’en­tre­prise aus­si doit défendre les valeurs de la République et que c’est la respon­s­abil­ité de ses man­agers d’en faire un principe d’ac­tion au quo­ti­di­en ». D’aucuns y ver­ront un ENCour­age­ment un peu exces­sif, sans DEC.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés