L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La stratégie de développement du Monde en question

3 juillet 2018

Temps de lecture : 1 minute
Accueil | Veille médias | La stratégie de développement du Monde en question

La stratégie de développement du Monde en question

3 juillet 2018

Temps de lecture : 1 minute

Nous vous le disions fin avril 2018 : le quotidien Le Monde sort la tête de l’eau sur le plan économique. Des investissements en nombre de recrutements, des articles plus longs, un abonnement digital en expansion, voilà des décisions éditoriales qui rapportent. Sur le plan du pluralisme et de l’honnêteté c’est autre chose et la mention peut nettement mieux faire s’impose. Mais alors que la crise de la presse papier s’accentue où se situe la future stratégie de développement ?

La diversification selon Jean-Louis Beffa

Bef­fa, ex prési­dent de Saint-Gob­ain, pré­side le con­seil de sur­veil­lance du groupe. Il souhaite plus d’international : inve­stir en Afrique fran­coph­o­ne comme le fait avec suc­cès le groupe suisse Ringi­er dont c’est un des axes de développe­ment, dans le dig­i­tal et les places de marché (immo­bili­er, marché des expa­triés). Selon la Let­tre A du 26 juin 2018, Jean-Louis Bef­fa n’exclurait pas des investisse­ments hors presse, par exem­ple dans la télévision.

Et selon Louis Dreyfus

La vision de Drey­fus, prési­dent du direc­toire (donc dans des fonc­tions plus directe­ment opéra­tionnelles que celles de Bef­fa), est dif­férente. Il mise sur le développe­ment du dig­i­tal via la vidéo comme le font de très nom­breux médias français et étrangers. Il souhaite inve­stir sur le média de partage Snapchat. Ce dernier, créé en 2011, per­met d’échanger pho­tos et vidéos avec ses pairs. Ces pho­tos et vidéos s’autodétruisent au bout d’une sec­onde (par défaut) ou au bout de x min­utes, jours, semaines, mois selon le désir de l’utilisateur. Le média social revendique presque trois cents mil­lions d’utilisateurs à la mi 2018 et a déjà refusé des offres de rachat de plusieurs mil­liards de dol­lars de Face­book et Google. Le chi­nois Tem­cent (qui a lui aus­si essayé de racheter le réseau) en pos­sède 12% sans le con­trôler. La vidéo, arme suprême de la presse papier ?

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés