Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Berlusconi : la presse française unanime
Publié le 

10 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Sur le net | Berlusconi : la presse française unanime

Berlusconi : la presse française unanime

Après l’annonce de la démission imminente de Mario Monti et de la candidature prochaine de Silvio Berlusconi au poste de chef de gouvernement en Italie, la presse française, dans sa quasi-unanimité, s’inquiète du retour possible du Cavaliere aux affaires.

« Au sec­ours, il revient ! », écrit par exem­ple Denis Dau­min dans La Nou­velle République du Cen­tre-Ouest du lun­di 10 décem­bre 2012, exp­ri­mant ain­si l’avis général.

Dans Les Échos, Nico­las Bar­ré bran­dit le spec­tre d’une crise poli­tique « qui bris­erait l’élan des réformes engagées par Mario Mon­ti », un risque que l’Italie devrait « ironique­ment à celui que les marchés financiers ont chas­sé du pou­voir en novem­bre 2011 ».

Hormis le fait que plus per­son­ne ne sem­ble trou­ver prob­lé­ma­tique le fait que les marchés financiers puis­sent aujourd’hui chas­s­er du pou­voir un dirigeant démoc­ra­tique­ment élu, la presse oublie de s’interroger sur l’essentiel : le fos­sé gran­dis­sant entre les exi­gences démoc­ra­tiques d’un côté, et celles du marché, de l’autre, exi­gences qui ont de plus en plus de mal à coex­is­ter.

Le retour de Berlus­coni men­ac­erait de « pénalis­er » l’Italie, écrit Christophe Lucet dans Sud-Ouest. Il men­ac­erait égale­ment « d’allonger la liste des grands sin­istrés après le Grèce, l’Espagne et le Por­tu­gal », estime Ivan Dra­peau dans La Char­ente libre. Certes. Mais que faire si les Ital­iens votent à nou­veau pour lui ?

À se deman­der si les jour­nal­istes ne pré­par­ent pas les esprits à légitimer par avance un nou­veau coup de force anti-démoc­ra­tique.

Source : Le Monde. Crédit pho­to : cap­ture d’écran LeMonde.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision