Accueil | Actualités | Médias | La presse en ligne et spécialisée inquiète de la réforme fiscale
Pub­lié le 21 juillet 2013 | Éti­quettes : ,

La presse en ligne et spécialisée inquiète de la réforme fiscale

Les syndicats de la presse en ligne et spécialisée ont vivement réagi à la réforme des aides publiques à la presse menée par le gouvernement.

Le Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil) a dénoncé « le maintien de la discrimination fiscale (TVA) pénalisant la presse en ligne » ainsi que « le ciblage du Fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP) au seul bénéfice de la presse d'information politique et générale (IPG) ».

« Plus largement, le Spiil regrette une politique publique de soutien à la presse demeurant concentrée sur le maintien de l'activité existante plutôt que sur la préparation de l'avenir », a déploré le syndicat.

De son côté, la Fédération nationale de la presse d’information spécialisée (FNPS) a appelé « à une initiative rapide pour appliquer » le taux de TVA super-réduit « à la presse numérique », rappelant l’ « urgence d'une telle mesure ». Concernant le Fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP), la FNPS a dénoncé un système « pénalisant gravement les possibilités de modernisation des éditeurs non ciblés ».

Crédit photo : EricP via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.