Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Spiil applaudit l’abaissement de la TVA pour la presse en ligne
Publié le 

26 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Spiil applaudit l’abaissement de la TVA pour la presse en ligne

Le Spiil applaudit l’abaissement de la TVA pour la presse en ligne

Dans un communiqué publié vendredi 21 février, le Spiil (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) s’est réjoui du vote de la loi faisant passer la TVA pour la presse en ligne de 20 à 2,1 %, intervenu à l’Assemblée le 4 février puis au Sénat le 17 février.

« Le Syn­di­cat de la presse indépen­dante d’in­for­ma­tion en ligne (Spi­il) tient à saluer le volon­tarisme du gou­verne­ment de Jean-Marc Ayrault, ain­si que de l’ensemble des députés et séna­teurs, toutes ten­dances poli­tiques con­fon­dues, qui se sont mobil­isés pour cette cause juste, déter­mi­nante pour l’avenir de la presse », a écrit le syn­di­cat. Ce com­bat pour l’ « égal­ité fis­cale », le Spi­il le mène depuis 2009 et ce vote est, selon lui, une « vic­toire pour la démoc­ra­tie ».

« Alors que la presse imprimée voit, depuis plusieurs années, ses ventes chuter et ses titres dis­paraître, un nou­v­el écosys­tème vertueux devrait per­me­t­tre un véri­ta­ble développe­ment de la presse numérique dans un envi­ron­nement économique viable », espère-t-il avant de con­stater « que le plu­ral­isme est aujour­d’hui, prin­ci­pale­ment numérique. Encore faut-il qu’il puisse s’ex­primer dans un cadre économique qui lui per­me­tte de devenir rentable, et donc d’être indépen­dant. »

Et d’ajouter que, « si les per­spec­tives d’avenir s’éclaircissent, il n’en demeure pas moins que les procé­dures de redresse­ment en cours font peser un risque cer­tain sur la via­bil­ité des entre­pris­es pio­nnières qui sont à l’o­rig­ine de l’évo­lu­tion de la loi ». Ain­si le Spi­il demande-t-il au Par­lement d’annuler le redresse­ment fis­cal inten­té à l’égard des sites comme Médi­a­part qui s’auto-appliquaient ce taux super-réduit depuis des années. Et de con­sid­ér­er que ces derniers « ne sont pas des fraudeurs, mais des réfor­ma­teurs ».

Le Syn­di­cat de la presse indépen­dant d’information en ligne (Spi­il), créé en octo­bre 2009, regroupe près de 80 édi­teurs de presse ayant le numérique comme activ­ité de référence. Il promeut « une presse indépen­dante et de qual­ité sur Inter­net » et entend « défendre un cadre juridique et régle­men­taire qui per­me­tte un réel développe­ment économique de la presse en ligne, et assure sa péren­nité ».

Pho­to : Min­istère des finances à Paris. Crédits : mar­que­ton via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision