Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Juppé : « meilleur d’entre nous » ou « plus à gauche d’entre nous » ?

22 novembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Juppé : « meilleur d’entre nous » ou « plus à gauche d’entre nous » ?

Juppé : « meilleur d’entre nous » ou « plus à gauche d’entre nous » ?

22 novembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Pour l’observateur des médias il ne suffit pas de s’étonner de l’indulgence soudaine que montre la presse dominante à l’égard d’Alain Juppé, il faut montrer qu’elle est délibérée et qu’elle obéit à un plan concerté dont le passé nous a offert maint exemple.

Ain­si à l’ap­proche de chaque élec­tion améri­caine, la par­tie de la presse française qui a son cou­vert dans les sphères libérales de gauche nous vante-t-elle les mérites de “son” can­di­dat jusqu’à défendre par exem­ple avec une belle una­nim­ité un John Ker­ry qui n’avait aucune chance. De même, lorsque Ségolène Roy­al était en lice con­tre Nico­las Sarkozy, la can­di­date social­iste chili­enne à la prési­den­tielle, Michelle Bachelet, était-elle cou­verte d’éloges par les mag­a­zines les plus recom­mand­ables en France, de Téléra­ma à l’Express, afin de mon­tr­er que Ségolène pou­vait pré­ten­dre à la victoire.

Alain Jup­pé est l’homme de droite idéal tel que façon­né par la gauche hâtive­ment avant une élec­tion quand elle a com­pris qu’elle allait per­dre la main, et qu’elle devra se con­tenter de revenir aux méth­odes de la sub­ver­sion. Tout est bon pour le pouss­er sur le devant de la scène. Lau­réat du prix de l’humour poli­tique (!), le maire de Bor­deaux a été sacré « homme poli­tique de l’année » par le mag­a­zine GQ, sans que per­son­ne ne puisse dire quelle est la réal­i­sa­tion poli­tique de l’ancien pre­mier min­istre méri­tant cette distinction.

Matthieu Pigasse de son côté, a incité le mag­a­zine le plus vio­lem­ment pre­scrip­teur de son groupe, Les Inrocks, à plac­er l’an­cien Pre­mier Min­istre en tête de gon­do­le pour la prési­den­tielle, sans doute pour mon­tr­er que ses 70 ans ne sont pas un hand­i­cap puisqu’il attire les fans d’Ig­gy Pop et d’Étienne Daho. « C’est la Jup­pé­ma­nia », s’exalte le mag­a­zine dans un for­mi­da­ble exem­ple d’« analyse » auto-pre­scrip­trice… La ficelle est aus­si grosse que celle que nous dénon­cions ici-même et qui con­siste à présen­ter Jup­pé et Hol­lande comme seuls en lice sur une pho­to de cou­ver­ture. Le même Math­ieu Pigasse, action­naire du Monde, n’é­tant peut-être pas étranger à l’af­faire Jouyet telle que révélée par ce jour­nal et vis­i­ble­ment dirigée con­tre l’un des adver­saires de Jup­pé, François Fillon.

De là à con­clure qu’Alain Jup­pé, pour repren­dre une for­mule célèbre est non seule­ment « le meilleur », mais le plus à gauche d’en­tre nous, le pas est vite franchi pour les gens per­spi­caces, et c’est chose faite.

Crédit pho­to : francediplo­matie via Flickr (cc)

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés