Accueil | Actualités | Médias | Journalisme et engagement politique à France 3
Pub­lié le 9 juillet 2013 | Éti­quettes : , , ,

Journalisme et engagement politique à France 3

Tout journaliste a bien entendu le droit d’avoir ses propres opinions sur les questions de société comme sur les questions politiques. Quand il exerce dans un média clairement politique (Libération, L’Humanité, etc...) son engagement est clair.

Mais qu’en est-il dans le service public ? Où se situe la ligne jaune entre esprit partisan et honnêteté de l’information ? Cette ligne jaune imprécise semble avoir été franchie par Pierre Bouchenot, journaliste à France 3 Centre. En assistant à une manifestation d’extrême-gauche à Paris (donc loin de FR3 Centre) au sujet de l’affaire Meric - maintenant en voie de dégonflement rapide – le journaliste rejoint un camp. Il en a le droit absolu mais les auditeurs de l’émission à laquelle il participe « La Voix est libre » pourront légitimement s’interroger sur l’étendue et la signification du mot « libre » dans le titre de l’émission.

Voir aussi notre dossier : L’affaire Méric ou le recyclage d’un cadavre

Crédit photo : capture d'écran vidéo LinePress (DR) - source : Nouvelles de France - ndf.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This