Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Accueil | Marianne | Page 3

Marianne

Polony TV devient Marianne TV

Polony TV devient Marianne TV

Nat­acha Polony a repris avec suc­cès les rênes de Mar­i­anne depuis sep­tem­bre 2018, peu de temps après la reprise du titre en dif­fi­culté (comme la plu­part des mag­a­zines) par le Tchèque Daniel Kretinsky. Ce suc­cès s’accompagne logique­ment de l’intégration de Nat­acha Polony TV sa chaîne web télé à l’hebdomadaire.

Maurice Szafran

Maurice Szafran

PORTRAIT — Co-fon­da­teur, avec Jean-François Kahn, de l’hebdomadaire Mar­i­anne dont il est devenu le PDG après la démis­sion de ce dernier, Mau­rice Szafran a dirigé jusqu’au 6 novem­bre 2013 le mag­a­zine qui pré­tend depuis quinze ans représen­ter une vraie alter­na­tive à la « pen­sée unique » et aux médias traditionnels.

Benjamin Stora et l’Algérie française : quand la pétition du Monde fait un flop

Benjamin Stora et l’Algérie française : quand la pétition du Monde fait un flop

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles a con­sacré son hors-série d’oc­to­bre 2019 à l’histoire de l’Algérie française. Un arti­cle paru à l’occasion, inti­t­ulé “Ben­jamin Sto­ra, his­to­rien offi­ciel”, reve­nait sur la vision de cette guerre de ce pro­fesseur d’histoire à l’université Paris-XIII, juif d’Algérie, ancien trot­skiste et tou­jours proche de la gauche de la gauche. Fréquem­ment adulé par ses cama­rades idéologiques, Sto­ra fait aus­si l’objet de cri­tiques régulières comme en témoigne par exem­ple, cette pétition.

Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

Lors de la “marche con­tre l’islamophobie” du 10 novem­bre dont la revue de presse a mon­tré de beaux spéci­mens, divers com­porte­ments inquié­tants des man­i­fes­tants ont été recen­sés. On a vu, entre autres, des per­son­nes arbor­er une étoile juive pour com­par­er la sit­u­a­tion des musul­mans du XXIe siè­cle à celle des juifs au XXe siè­cle (sic). Mais c’est aus­si à une série de “Allahu akbar” que la foule s’est livrée, créant une autre polémique.

La folle semaine médiatique du voile

La folle semaine médiatique du voile

Ven­dre­di 11 octo­bre, un élu du Con­seil région­al de Bour­gogne-Franche Comté, Julien Odoul, a invité la Prési­dente de région à deman­der à une accom­pa­g­na­trice sco­laire voilée de retir­er son voile islamique dans l’assemblée où elle se trou­vait. Cette ini­tia­tive a provo­qué une tem­pête médi­a­tique sur laque­lle nous revenons. Celle-ci n’a pas été épargnée par des faux sem­blants et des protes­ta­tions out­ragées large­ment médiatisées.

Histoire de l’islamisation française 1989–2019 : chronique d’un aveuglement collectif et médiatique

Histoire de l’islamisation française 1989–2019 : chronique d’un aveuglement collectif et médiatique

Début 2019 sor­tait en librairie un livre inti­t­ulé « His­toire de l’islamisation française 1989–2019 », qui fera peut-être date. Il ne portera pas à la postérité ses auteurs, puisqu’il est écrit par un col­lec­tif anonyme. Voilà qui en dit long sur le cli­mat de guerre civile qui sévit désor­mais en France, où il faut penser à sa pro­tec­tion physique quand on émet quelques doutes sur le dogme du vivre ensemble.

Un jour en France avec Le Parisien. Deuxième partie

Un jour en France avec Le Parisien. Deuxième partie

Dans son édi­tion du 23 au 29 août 2019, Mar­i­anne don­nait à lire un arti­cle au sujet de l’assassinat du vendeur de kebab Fares par un malien à Noisy-le-Grand. L’article ne cachait pas les orig­ines des per­son­nes impliquées. Un cas intéres­sant qui per­met de saisir le réel de ce qu’est aujourd’hui la France. Un sec­ond exem­ple, qui est un peu un con­tre-exem­ple, avec le quo­ti­di­en Le Parisien.

Un jour en France avec Marianne, un exemple de vrai journalisme. Première partie

Un jour en France avec Marianne, un exemple de vrai journalisme. Première partie

La cri­tique des médias remar­que sou­vent com­bi­en nom­bre d’entre eux pra­tiquent la pro­pa­gande pro sociétés mul­ti­cul­turelles. Ce n’est pas tout : la lec­ture de la presse quo­ti­di­enne et heb­do­madaire française donne de plus en plus le drôle de sen­ti­ment de ne plus par­ler de la France. Un pre­mier exem­ple avec Marianne.

Malaise grandissant chez les journalistes

Malaise grandissant chez les journalistes

Les jour­nal­istes sont mal aimés comme l’a con­fir­mé l’enquête annuelle La Croix Kan­tar de début 2019. Une étude menée par le cab­i­net Tech­nolo­gia et reprise par Mar­i­anne (8/14 mars 2019) con­firme le malaise à l’intérieur de la pro­fes­sion elle-même.

Marianne contre les GAFAM 

Marianne contre les GAFAM 

Avec le départ de Renaud (dit « délit d’opinion ») Dély et l’arrivée de Polony, Mar­i­anne con­naît un véri­ta­ble « revival » et pub­lie chaque semaine des numéros rich­es en contenus.

Les rechutes du docteur Merchet

Les rechutes du docteur Merchet

Doc­teur Jean-Do et mis­ter Merchet… Les ambiguïtés de l’atypique par­cours jour­nal­is­tique de Jean-Dominique Merchet finis­sent-elles par ressur­gir ? C’est ce que laisse penser le traite­ment, par son blog Secret Défense, de l’affaire dite du général Lous­tau­nau-Lacau, fig­ure emblé­ma­tique de la Résis­tance dont le nom avait été don­né en 2017 à une pro­mo­tion de l’École spé­ciale mil­i­taire (ESM) de Saint-Cyr.