Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Immigrés à Sérent : le Ploërmelais publie un photomontage sans prévenir ses lecteurs
Publié le 

25 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Immigrés à Sérent : le Ploërmelais publie un photomontage sans prévenir ses lecteurs

Immigrés à Sérent : le Ploërmelais publie un photomontage sans prévenir ses lecteurs

C’est bien connu : la peur fait vendre. Surtout s’il s’agit d’un projet capable de bouleverser un bourg de 3000 habitants perdu dans la campagne bretonne entre Vannes et Ploërmel. À Sérent, le maire divers gauche voulait transformer l’ancienne maison de retraite en centre d’accueil pour 15 familles de migrants, géré par l’association spécialisée Coallia qui portait le projet. Ce qui a rapidement – la campagne des régionales aidant – révolutionné ce bourg breton, la majorité des habitants étant contre.

Immigrés à Sérent : le Ploërmelais publie un photomontage sans prévenir ses lecteurs

Immi­grés à Sérent : le Ploërme­lais pub­lie un pho­tomon­tage sans prévenir ses lecteurs

Le maire ne s’é­tait du reste pas sim­pli­fié la vie, puisqu’il n’en avait pas dis­cuté au préal­able avec ses conci­toyens, et, la polémique prenant de l’am­pleur, s’é­tait rai­di dans sa volon­té de leur impos­er son pro­jet. Ce fut finale­ment la Pré­fec­ture du Mor­bi­han qui l’en­ter­ra pour des raisons offi­cielles de bon sens : l’éloigne­ment du vil­lage et l’é­tat du bâti­ment qui néces­site des travaux.

En atten­dant, le jour­nal papi­er du coin est tombé dans le piège du sen­sa­tion­nal­isme. Pensez, à Sérent c’é­tait l’événe­ment du siè­cle ! La ten­ta­tion était trop forte et l’heb­do­madaire local suc­com­ba, pub­liant en Une la pho­to d’une famille de réfugiés devant l’an­ci­enne mai­son de retraite qui devait accueil­lir ce cen­tre d’ac­cueil. Dou­ble prob­lème, comme le sig­nale dans un com­mu­niqué le syn­di­cat nation­al des jour­nal­istes : la pho­to est un « pho­tomon­tage com­bi­nant une image de l’ancien foy­er-loge­ment avec celle de qua­tre réfugiés pho­tographiés en Autriche en sep­tem­bre dernier ». Et le lecteur n’est pas prévenu : le cliché est juste crédité à l’a­gence EPA. Il n’y a aucune indi­ca­tion qu’il a été bricolé.

L’oc­ca­sion pour le syn­di­cat pro­fes­sion­nel d’es­timer qu’« avec de tels procédés, Le Ploërme­lais tire une balle dans le pied de la pro­fes­sion » et de ressor­tir sa charte – du reste bien peu appliquée dans les médias français – où il est écrit noir sur blanc que « le jour­nal­iste (…) tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des doc­u­ments, la défor­ma­tion des faits, le détourne­ment d’images, le men­songe, la manip­u­la­tion, la cen­sure et l’autocensure, la non véri­fi­ca­tion des faits, pour les plus graves dérives pro­fes­sion­nelles ».

Le lecteur bre­ton s’é­ton­nera pour une autre rai­son. Le Ploërme­lais, dont la dif­fu­sion France Payée, en baisse con­tin­ue, est de 4889 exem­plaires en moyenne de juil­let 2014 à juin 2015, appar­tient à Pub­li­heb­dos, qui est lui-même fil­iale de SIPA-Ouest-France. Or le navire ami­ral de ce dernier – Ouest-France – et les quo­ti­di­ens qui en dépen­dent, par exem­ple Presse Océan dans la région nan­taise – ne cessent de mon­tr­er aux bre­tons l’ar­rivée prochaine des migrants sous le jour le plus favor­able, et cou­vrent avec beau­coup de bien­veil­lance les efforts de divers­es col­lec­tiv­ités locales pour les accueil­lir. Et c’est encore Ouest-France qui avait traité de « racistes » les man­i­fes­tants réu­nis à Brest pour réclamer la fer­me­ture d’une mosquée salafiste…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision