Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
i‑Télé : Guillaume Zeller entendu par le CSA

24 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Actualité de l'Ojim | i‑Télé : Guillaume Zeller entendu par le CSA

i‑Télé : Guillaume Zeller entendu par le CSA

Mercredi 23 septembre, Guillaume Zeller, nouveau patron d’i>Télé récemment décrié parce que catholique (lire notre article) a fait sa première apparition publique.

À l’oc­ca­sion de la demande de la chaîne de pass­er en TNT haute déf­i­ni­tion auprès du CSA, M. Zeller fai­sait par­tie de la délé­ga­tion envoyée défendre le dossier. Tout d’abord, celui-ci a tenu à ras­sur­er ses col­lab­o­ra­teurs en assur­ant que « les piliers d’i>Télédemeureront invari­ants : être une chaîne d’information, en con­tinu, qui donne un éclairage sur les thé­ma­tiques globales ».

Cepen­dant, le spec­tre des thèmes traités va être « élar­gi » avec notam­ment des évo­lu­tions dans les domaines « tech­nolo­gies, société, san­té, édu­ca­tion, con­som­ma­tion… » Con­cer­nant la mati­nale de Bruce Tou­s­saint, elle est vue comme un « navire ami­ral puis­sant » et comme une « loco­mo­tive » pour la chaîne.

Guil­laume Zeller a ensuite évo­qué l’in­for­ma­tion, avec une volon­té de met­tre en avant une cer­taine « péd­a­gogie » et de priv­ilégi­er « un temps un peu plus long ». 

Bien-sûr, les péripéties du groupe Canal+ depuis la reprise en main de Bol­loré ont été évo­qués. Ain­si, Mémona Hin­ter­mann-Afféjée a demandé : « Y aura-t-il des sujets qui fâchent qui seront inter­dits sur i>Télé? ». En réponse, Zeller a plaidé pour une « infor­ma­tion plurielle, équitable, hon­nête, vérifiée ».

Enfin, con­cer­nant l’am­biance interne qui règne à i>Télé, « la sit­u­a­tion est bien dif­férente de ce qui a pu être affiché à l’extérieur », a‑t-il expliqué.

Aujourd’hui, c’est Vin­cent Bol­loré qui est reçu au CSA. Une autre histoire…

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.