Accueil | Actualité de l'Ojim | i‑Télé : Guillaume Zeller entendu par le CSA
Pub­lié le 24 septembre 2015 | Éti­quettes : , , ,

i‑Télé : Guillaume Zeller entendu par le CSA

Mercredi 23 septembre, Guillaume Zeller, nouveau patron d'i>Télé récemment décrié parce que catholique (lire notre article) a fait sa première apparition publique.

À l'occasion de la demande de la chaîne de passer en TNT haute définition auprès du CSA, M. Zeller faisait partie de la délégation envoyée défendre le dossier. Tout d'abord, celui-ci a tenu à rassurer ses collaborateurs en assurant que « les piliers d’i>Télédemeureront invariants : être une chaîne d’information, en continu, qui donne un éclairage sur les thématiques globales ».

Cependant, le spectre des thèmes traités va être « élargi » avec notamment des évolutions dans les domaines « technologies, société, santé, éducation, consommation… » Concernant la matinale de Bruce Toussaint, elle est vue comme un « navire amiral puissant » et comme une « locomotive » pour la chaîne.

Guillaume Zeller a ensuite évoqué l'information, avec une volonté de mettre en avant une certaine « pédagogie » et de privilégier « un temps un peu plus long ».

Bien-sûr, les péripéties du groupe Canal+ depuis la reprise en main de Bolloré ont été évoqués. Ainsi, Mémona Hintermann-Afféjée a demandé : « Y aura-t-il des sujets qui fâchent qui seront interdits sur i>Télé? ». En réponse, Zeller a plaidé pour une « information plurielle, équitable, honnête, vérifiée ».

Enfin, concernant l'ambiance interne qui règne à i>Télé, « la situation est bien différente de ce qui a pu être affiché à l’extérieur », a-t-il expliqué.

Aujourd’hui, c'est Vincent Bolloré qui est reçu au CSA. Une autre histoire...

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This