Accueil | Actualités | Médias | Henri Guaino claque la porte de « C à vous » en direct
Pub­lié le 4 février 2014 | Éti­quettes : , , ,

Henri Guaino claque la porte de « C à vous » en direct

Invité de « C à vous » sur France 5 ce lundi 3 février, Henri Guaino (UMP) n’a pas supporté de débattre avec le socialiste Jean-Luc Romero sur le sujet du « mariage homosexuel ».


Clash dans C à Vous - Henri Guaino face à Jean... par france5

Celui-ci, lui-même homosexuel, a reproché à l’ancienne plume de Nicolas Sarkozy d’incarner « l’excès ». Et de déclarer : « Vous ne me respectez pas puisque vous voulez m’empêcher de me marier. » Évoquant son expérience personnelle, Guaino a tenté de mettre en évidence que la filiation était importante – ce dernier, qui n’a pas connu son père, a été adopté à l’âge de 10 ans par le mari de sa mère.

« Vous entendez les bêtises que vous dites ? », lui a rétorqué le conseiller régional d’Île de France socialiste. C’en était trop pour M. Guaino qui s’est levé de sa chaise pour se diriger vers la sortie. « La politique, c'est sérieux ! Quand on la fait de cette manière, en se roulant dans le caniveau, en mentant sans arrêt... (...) Je refuse de débattre dans ces conditions ! », a lâché le député UMP des Yvelines avant de claquer la porte – au sens littéral.

En février 2012, Henri Guaino s’était déjà illustré par une colère sur France 3 Ile-de-France à l’encontre de Jérôme Guedj, aujourd'hui député PS de l'Essonne.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.