Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Guy Mettan sort un nouveau dictionnaire de novlangue

25 mai 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Guy Mettan sort un nouveau dictionnaire de novlangue

Guy Mettan sort un nouveau dictionnaire de novlangue

25 mai 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Nous avons déjà présenté en 2019 Guy Mettan à nos lecteurs, personnalité atypique de la presse helvétique, ancien responsable du club suisse de la presse et militant d’une conception farouchement indépendante du journalisme. Il vient de publier aux Éditions des Syrtes un nouvel ouvrage sous forme d’abécédaire, dont nous donnons un avant-goût à travers cinq définitions. Nous sommes redevables à notre confrère de l’Antipresse pour la source.

BINAIRE Mot à pro­scrire de la soft­langue libérale-pro­gres­siste. La bina­rité reflète l’antique vision du monde qui con­sis­tait à penser que les êtres humains sont physique­ment divisés en hommes et en femmes. Il est urgent de se débar­rass­er de cette odieuse con­struc­tion sociale héritée de l’histoire et d’adopter le principe de non-bina­rité, gage d’une pen­sée ouverte aux cinq sex­es : mas­culin, féminin, inter­sex herms (her­maph­ro­dites véri­ta­bles), merms (pseu­do-her­maph­ro­dites mas­culins) et ferms (pseu­do-her­maph­ro­dites féminins) réper­toriés par la papesse du gen­risme, Anne Fausto-Sterling.

CASH Forme archaïque de cap­i­tal, en voie de dis­pari­tion. Pay­er en espèces ? N’y pensez plus ! Grâce à la révo­lu­tion 4.0, la dis­pari­tion des bil­lets de banque et des pièces de mon­naie est pro­gram­mée. Les jours du paiement en numéraire sont comp­tés. En atten­dant cette délivrance, la presse incor­porée dévouée à la cause de ses action­naires s’adonne à la louange per­pétuelle des paiements élec­tron­iques, des cryp­tomon­naies et du bit­coin, mul­ti­pli­ant les appels à la mort des pièces de mon­naie et des bil­lets por­teurs de ger­mes et de virus. En 2018, la Banque cen­trale européenne a décidé de cess­er d’émettre les coupures de 500 euros sous pré­texte qu’elles auraient favorisé les trafics mafieux et l’évasion fis­cale. Les années ont passé, et les trafics ont sim­ple­ment migré ailleurs, dans les fer­mes à cryp­tomon­naies, dans les pro­fondeurs du Dark Web et vers les nou­veaux havres off­shore, où per­son­ne ne peut retrou­ver leurs traces. Sur­prenant, n’est-ce pas ?

CISGENRE «Type d’identité de genre où le genre ressen­ti d’une per­son­ne cor­re­spond au genre assigné à sa nais­sance.» En d’autres ter­mes, per­son­ne qui n’a pas de prob­lème avec son sexe.

QUEER La prox­im­ité alphabé­tique avec le Qatar est trompeuse : il y a très peu de queers au Qatar. Offi­cielle­ment en tout cas. Dans la soft­langue polit­cor, les queers désig­nent les trans* et autres non-binaires qui for­ment l’aile idéologique la plus rad­i­cale du mou­ve­ment LGBTQIA+. Autant leur impor­tance numérique est faible (un tiers de la pop­u­la­tion LGBT soit 1 à 2 % de la pop­u­la­tion générale), autant leur impor­tance médi­a­tique est forte. Le mou­ve­ment queer revendique une flu­id­ité totale des gen­res et milite pour une tran­si­tion sex­uelle active. Il s’oppose ain­si aux fémin­istes et aux gays qui revendiquent leur féminité et leur mas­culin­ité au nom de leur corps biologique. Les queers mili­tent aus­si pour que les enfants mineurs aient le droit de chang­er de sexe sur sim­ple demande, con­tre la volon­té des par­ents s’il le faut. La Suède, qui avait été très ouverte sur ces ques­tions, est en train de revenir en arrière en con­statant les dégâts que ces opéra­tions chirur­gi­cales irrémé­di­a­bles pou­vaient causer à des per­son­nes qui regret­taient leur geste une fois atteint l’âge adulte. Après les « tran­si­tion­neurs », voici venu le temps des « détran­si­tion­neurs », essen­tielle­ment des filles qui avaient voulu devenir des garçons un peu trop tôt.

SYRIE Mem­bre de l’Axe du mal qui s’est illus­tré pen­dant les années 2011- 2019 en s’opposant aux ten­ta­tives de désta­bil­i­sa­tion armée menées par l’empire du Bien pour y impos­er la démoc­ra­tie et les «valeurs» libérales-pro­gres­sistes (et y con­stru­ire un gazo­duc sous son con­trôle). La ten­ta­tive a lam­en­ta­ble­ment échoué, comme celles d’Irak et d’Afghanistan.

Guy Met­tan, La Tyran­nie du Bien, édi­tions des Syrtes, 2022

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés