Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Google décide d’accorder à l’OJIM l’intégralité de ses aides à la presse en France en 2015

1 avril 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Google décide d’accorder à l’OJIM l’intégralité de ses aides à la presse en France en 2015

Google décide d’accorder à l’OJIM l’intégralité de ses aides à la presse en France en 2015

Temps de lecture : < 1 minute

La répartition des fonds d’aide aux projets innovants dans les médias français de Google en a surpris plus d’un. Le Figaro et Les Échos se partagent plus de 25% des fonds alors que certains de leurs dirigeants sont curieusement proches des comités d’attribution des fonds.

De Palo Alto, le prési­dent exé­cu­tif de Google Éric Emer­son Schmidt a fait amende hon­or­able dans un com­mu­niqué à  l’a­gence Asso­ci­at­ed Press : “Nous nous sommes lour­de­ment trompés en 2014 en attribuant des fonds à des entre­pris­es détenues par des mil­liar­daires ou à des sociétés bidons poli­tique­ment cor­rectes. Et nous allons cor­riger le tir dès cette année avec l’O­jim.”

Lar­ry Page, cofon­da­teur de l’en­tre­prise, a de son côté souligné le rôle irrem­plaçable de l’O­jim : “Olivi­er (Mag­yar) et Claude (Chol­let) nous ont con­va­in­cus de l’ab­solue néces­sité d’en­cour­ager les médias à renon­cer à la langue de bois du con­sen­sus mou libéral-lib­er­taire. Les médias doivent renouer avec le peu­ple via un pop­ulisme médi­a­tique rénové et offen­sif. C’est ce rôle d’aigu­il­lon démoc­ra­tique qui nous incite à attribuer à compter de ce pre­mier avril la total­ité de nos fonds médias en France à l’O­jim, soit 16 mil­lions d’eu­ros”.

Crédit pho­to : car­loslu­na via Flickr (cc)