Accueil | Actualités | Médias | Google décide d’accorder à l’OJIM l’intégralité de ses aides à la presse en France en 2015
Pub­lié le 1 avril 2015 | Éti­quettes : , ,

Google décide d’accorder à l’OJIM l’intégralité de ses aides à la presse en France en 2015

La répartition des fonds d'aide aux projets innovants dans les médias français de Google en a surpris plus d'un. Le Figaro et Les Échos se partagent plus de 25% des fonds alors que certains de leurs dirigeants sont curieusement proches des comités d'attribution des fonds.

De Palo Alto, le président exécutif de Google Éric Emerson Schmidt a fait amende honorable dans un communiqué à  l'agence Associated Press : "Nous nous sommes lourdement trompés en 2014 en attribuant des fonds à des entreprises détenues par des milliardaires ou à des sociétés bidons politiquement correctes. Et nous allons corriger le tir dès cette année avec l'Ojim."

Larry Page, cofondateur de l'entreprise, a de son côté souligné le rôle irremplaçable de l'Ojim : "Olivier (Magyar) et Claude (Chollet) nous ont convaincus de l'absolue nécessité d'encourager les médias à renoncer à la langue de bois du consensus mou libéral-libertaire. Les médias doivent renouer avec le peuple via un populisme médiatique rénové et offensif. C'est ce rôle d'aiguillon démocratique qui nous incite à attribuer à compter de ce premier avril la totalité de nos fonds médias en France à l'Ojim, soit 16 millions d'euros".

Crédit photo : carlosluna via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.