L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
GJ Info, le faux média des Gilets jaunes aux mains de l’extrême-gauche

25 février 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | GJ Info, le faux média des Gilets jaunes aux mains de l’extrême-gauche

GJ Info, le faux média des Gilets jaunes aux mains de l’extrême-gauche

25 février 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, nombreux sont ceux qui veulent tirer les marrons du feu et parler à sa place. De nombreuses tentatives d’infiltration du mouvement proviennent de l’extrême-gauche, tant dans les manifestations des grandes villes (Nantes, Rouen, Bordeaux, Saint-Étienne, Paris, Marseille…) que dans la bataille pour le contrôle de la parole. Ainsi GJ Info, actif sur Telegram, n’a rien à voir avec les vrais Gilets jaunes et tout à voir avec l’extrême-gauche qui le contrôle.

Média « collectif »

Gilets jaunes infos se présente comme un média col­lec­tif, sans auteurs. En réal­ité, il est coécrit par une infir­mière libérale des Lan­des, proche de la nébuleuse d’extrême-gauche locale, et un développeur infor­ma­tique lyon­nais – ces deux derniers ont écarté pro­gres­sive­ment les auteurs orig­in­aux, qui étaient cinq, moins poli­tisés et orig­i­naires d’Ile-de-France. Ce média n’a que quelques cen­taines d’abon­nés Face­book et Telegram – et à peine dix fois moins sur Twit­ter – mais une audi­ence plus large puisqu’il est dif­fusé sur une grande par­tie des groupes et canaux Telegram des Gilets jaunes, toutes obé­di­ences confondues.

Conseils intéressés et orientés

Fin jan­vi­er dernier, Gilets jaunes Infos passe un com­mu­niqué inti­t­ulé « véri­fi­er une infor­ma­tion avant de la partager ». L’intention est louable : lut­ter con­tre les fake news/infox qui sont légion sur les réseaux soci­aux, Gilets jaunes ou pas. Les con­seils aus­si : « iden­ti­fi­er l’auteur, iden­ti­fi­er le média, recouper l’info ».

Cepen­dant, la liste des médias con­seil­lés est mono­col­ore : « Tous les médias indépen­dants ne sont pas fiables ! Voici une source de listes d’informations recom­mandées : l’Autre quo­ti­di­en, Bas­ta­m­ag, Bal­last, Street­press, Le Monde Diplo­ma­tique, Reporterre, Medi­a­part, le Média TV, Wikipé­dia (bien-sur) ». La qua­si-total­ité penche très à gauche, le Monde Diplo­ma­tique est un peu à part. Curieuse­ment, on ne trou­ve pas TV Lib­ertés, le Média pour Tous de Vin­cent Lapierre, RT ou même Brut. Et il est loufoque d’y trou­ver Street­Press, le kebab des médias.

Agressions à sens unique

Ce n’est pas un hasard : le 21 jan­vi­er 2019 Gilets jaunes info se fait l’écho de « plusieurs acci­dents inad­mis­si­bles dans le cortège parisien […] plusieurs Gilets jaunes et une mil­i­tante syn­di­cale ont été agressés par des mil­i­tants iden­ti­taires qui por­taient eux aus­si un Gilet jaune pour semer la con­fu­sion dans nos rangs ». Nous n’avons pas retrou­vé trace de ces inci­dents. En revanche, Gilets jaunes infos est resté silen­cieux sur les agres­sions de Gilets jaunes ou de jour­nal­istes par des antifas que nous avons doc­u­men­tées ici et pour cause.

Les nom­breuses red­if­fu­sions des mes­sages de la Mai­son du Peu­ple de Saint-Nazaire ou de l’assemblée des assem­blées de Com­mer­cy – toutes deux idéologique­ment proches de la ZAD de Notre-Dame des Lan­des ne lais­sent aucun doute sur l’origine idéologique du soi-dis­ant « Gilets jaunes infos ». Loin, très loin du mes­sage porté à l’origine par les Gilets jaunes et de la révolte de la France périphérique tra­vailleuse. Nous aurons l’occasion de revenir sur les autres médias créés par les GJ.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés