Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
GJ Info, le faux média des Gilets jaunes aux mains de l’extrême-gauche

25 février 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | GJ Info, le faux média des Gilets jaunes aux mains de l’extrême-gauche

GJ Info, le faux média des Gilets jaunes aux mains de l’extrême-gauche

25 février 2019

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, nombreux sont ceux qui veulent tirer les marrons du feu et parler à sa place. De nombreuses tentatives d’infiltration du mouvement proviennent de l’extrême-gauche, tant dans les manifestations des grandes villes (Nantes, Rouen, Bordeaux, Saint-Étienne, Paris, Marseille…) que dans la bataille pour le contrôle de la parole. Ainsi GJ Info, actif sur Telegram, n’a rien à voir avec les vrais Gilets jaunes et tout à voir avec l’extrême-gauche qui le contrôle.

Média « collectif »

Gilets jaunes infos se présente comme un média col­lec­tif, sans auteurs. En réal­ité, il est coécrit par une infir­mière libérale des Lan­des, proche de la nébuleuse d’extrême-gauche locale, et un développeur infor­ma­tique lyon­nais – ces deux derniers ont écarté pro­gres­sive­ment les auteurs orig­in­aux, qui étaient cinq, moins poli­tisés et orig­i­naires d’Ile-de-France. Ce média n’a que quelques cen­taines d’abon­nés Face­book et Telegram – et à peine dix fois moins sur Twit­ter – mais une audi­ence plus large puisqu’il est dif­fusé sur une grande par­tie des groupes et canaux Telegram des Gilets jaunes, toutes obé­di­ences confondues.

Conseils intéressés et orientés

Fin jan­vi­er dernier, Gilets jaunes Infos passe un com­mu­niqué inti­t­ulé « véri­fi­er une infor­ma­tion avant de la partager ». L’intention est louable : lut­ter con­tre les fake news/infox qui sont légion sur les réseaux soci­aux, Gilets jaunes ou pas. Les con­seils aus­si : « iden­ti­fi­er l’auteur, iden­ti­fi­er le média, recouper l’info ».

Cepen­dant, la liste des médias con­seil­lés est mono­col­ore : « Tous les médias indépen­dants ne sont pas fiables ! Voici une source de listes d’informations recom­mandées : l’Autre quo­ti­di­en, Bas­ta­m­ag, Bal­last, Street­press, Le Monde Diplo­ma­tique, Reporterre, Medi­a­part, le Média TV, Wikipé­dia (bien-sur) ». La qua­si-total­ité penche très à gauche, le Monde Diplo­ma­tique est un peu à part. Curieuse­ment, on ne trou­ve pas TV Lib­ertés, le Média pour Tous de Vin­cent Lapierre, RT ou même Brut. Et il est loufoque d’y trou­ver Street­Press, le kebab des médias.

Agressions à sens unique

Ce n’est pas un hasard : le 21 jan­vi­er 2019 Gilets jaunes info se fait l’écho de « plusieurs acci­dents inad­mis­si­bles dans le cortège parisien […] plusieurs Gilets jaunes et une mil­i­tante syn­di­cale ont été agressés par des mil­i­tants iden­ti­taires qui por­taient eux aus­si un Gilet jaune pour semer la con­fu­sion dans nos rangs ». Nous n’avons pas retrou­vé trace de ces inci­dents. En revanche, Gilets jaunes infos est resté silen­cieux sur les agres­sions de Gilets jaunes ou de jour­nal­istes par des antifas que nous avons doc­u­men­tées ici et pour cause.

Les nom­breuses red­if­fu­sions des mes­sages de la Mai­son du Peu­ple de Saint-Nazaire ou de l’assemblée des assem­blées de Com­mer­cy – toutes deux idéologique­ment proches de la ZAD de Notre-Dame des Lan­des ne lais­sent aucun doute sur l’origine idéologique du soi-dis­ant « Gilets jaunes infos ». Loin, très loin du mes­sage porté à l’origine par les Gilets jaunes et de la révolte de la France périphérique tra­vailleuse. Nous aurons l’occasion de revenir sur les autres médias créés par les GJ.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés