Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Front National : « Libé » repart en guerre !

17 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Front National : « Libé » repart en guerre !

Front National : « Libé » repart en guerre !

Comment faire pour tenter d’endiguer l’érosion d’un lectorat visiblement de moins en moins sensible aux jeux de mots et au ton libéral-libertaire du quotidien d’Édouard de Rotschild ?

Face à cette ques­tion, la rédac­tion de Libéra­tion sem­ble avoir décidé de ressor­tir les vielles recettes et les panoplies élimées de « l’an­tifas­cisme » mil­i­tant. Cou­ver­tures drama­tisées (« Le poi­son FN »), appels à la vig­i­lance, dénon­ci­a­tions tous azimuts… on se croirait presque revenu à l’après 21 avril 2002.

C’est sans doute sous la plume de son directeur de la pub­li­ca­tion, Fab­rice Rous­selot, que s’est exprimé le plus claire­ment ce renou­veau du posi­tion­nement « com­bat­if » face à la « mon­tée et la banal­i­sa­tion de Marine Le Pen et du Front Nation­al ». En effet, dans l’édi­tion du 13 sep­tem­bre 2013, ce dernier a tenu à faire une solen­nelle mise au point, rap­pelant les « fon­da­men­taux » de sa pub­li­ca­tion. Réaf­fir­mant avec force le refus de pub­li­er toute entre­vue des Le Pen, père ou fille, dans ses colonnes, Fab­rice Rous­selot admon­este égale­ment les médias qui, eux, acceptent de don­ner la parole aux représen­tants du Front Nation­al. Pre­mière cible de l’ire du directeur de Libé : TF1, accusée de com­plai­sance envers la prési­dente du FN.

« On ne peut pas inter­view­er Marine Le Pen comme on inter­viewe n’importe quel autre dirigeant poli­tique. Le dan­ger serait alors de banalis­er une extrême droite qui reste un dan­ger pour la démoc­ra­tie », écrit ain­si Fab­rice Rous­selot suite au pas­sage de Marine Le Pen au JT de 20 heures de la pre­mière chaîne le jeu­di 12 sep­tem­bre. Qu’on se le dise, « Libé » est entré en résis­tance une fois de plus…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision