Accueil | Actualités | Médias | France Télévisions ne veut plus de Rachid Arhab
Pub­lié le 2 février 2014 | Éti­quettes : , , , , ,

France Télévisions ne veut plus de Rachid Arhab

D’après Le Canard Enchaîné, Rachid Arhab, présentateur du 13h de France 2 ayant rejoint le CSA en 2007, serait aujourd’hui persona non grata au sein du groupe public.

Alors qu’il souhaitait retrouver un poste à France Télévisions après avoir quitté le CSA, avec en main « un contrat signé par l'ex-pédégé de France Télévisions Patrick de Carolis lui garantissant son retour au sein de l'entreprise publique », Rachid Arhab n’y est plus le bienvenu, rapporte le Canard. Le journal satirique explique que Rémy Pflimlin, PDG du groupe, « ne veut pas entendre parler du retour de Rachid Arhab à la rédaction ».

Ce dernier a rencontré Patrice Papet, directeur général de France Télévisions, « qui lui a promis de trouver un arrangement avec son avocat ». Néanmoins, la situation reste tendue alors que le débat sur le statut professionnel des membres du CSA issus de France Télévisions est en cours depuis plusieurs mois. La récente loi sur l’audiovisuel précise qu’il est interdit à un membre du CSA d’avoir en même temps un contrat de travail dans une entreprise de l’audiovisuel.

Cependant, la loi ne prend malheureusement pas en compte les difficultés de retour dans leur média d’origine des membres du Conseil à la suite de leur contrat…

Crédit photo : Philippe Brizard via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This