Accueil | Actualités | Médias | France 4 dans le brouillard
Pub­lié le 28 février 2013 | Éti­quettes :

France 4 dans le brouillard

France 4 va mal. En attendant une éventuelle réorganisation, voire une mutation radicale, la chaîne publique a stoppé le développement de ses programmes.

Outre l’échec de certains nouveaux programmes, l’audience est en chute libre. En l’espace d’une année, la part d'audience de la chaîne est passée de 2,3 % à 1,7 %. Sans parler des résultats catastrophiques du début 2013 : 72.000 téléspectateurs, soit 0,3 % d'audience, sur les premières semaines !

Déjà que France 4 ne parvient pas à trouver une cohérence au niveau de ses programmes, allant des séries télé américaines au sport en passant par le théâtre et le cinéma, la concurrence est rude en matière de divertissement, avec notamment D8 et NRJ12. En attendant, ses projets sont bloqués. « Sans doute mettra-t-on des programmes de stocks en attendant », souffle-t-on en interne.

En attendant quoi ? Certains parlent d’une refonte totale axée autour des programmes jeunesse. Quoi qu’il en soit, l’avenir de France 4 est bien flou et les inquiétudes sont vives au sein de la chaîne publique.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This