Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France 3 : une campagne de pub pro-féministe choque… les féministes

7 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France 3 : une campagne de pub pro-féministe choque… les féministes

France 3 : une campagne de pub pro-féministe choque… les féministes

7 octobre 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Les féministes n’ont, semble-t-il, pas beaucoup de « second degré ». C’est ce que France 3 a appris à ses dépens la semaine dernière.

Croy­ant bien faire, la chaîne s’est van­tée, au détour d’un spot pub­lic­i­taire, de compter de nom­breuses femmes dans ses rédac­tions, et même plus de présen­ta­tri­ces que de présen­ta­teurs. Dans la vidéo, on peut voir une suc­ces­sion de plans mon­trant une mai­son délais­sée (four allumé, cham­bres non-rangées, fer à repass­er en flamme, toi­lettes sales…), suivi de la musique « Où sont les femmes ? » et du mes­sage : « Elles sont sur France 3. La majorité de nos présen­ta­teurs sont des présentatrices. »

Se voulant humoris­tique, la vidéo n’a pour­tant pas été du goût des fémin­istes, dont le sens de l’hu­mour n’est apparem­ment pas la qual­ité pre­mière. Sur Twit­ter, le blog fémin­iste Balle de sex­isme a trou­vé le spot « affligeant ». « Rien de plus qu’un ramas­sis de clichés sex­istes! C’é­tait pour­tant une bonne chose à met­tre en avant… Dom­mage! », a‑t-il poursuivi.

« Sondage : doit-on doit expli­quer à @France3tv ce qui ne va pas avec leur cam­pagne de pro­mo­tion des femmes? », s’est pour sa part demandé le site Macholand, qui réper­to­rie « les pub­lic­ités sex­istes ». Pas­cale Bois­tard, Secré­taire d’É­tat en charge du droit des femmes s’est elle aus­si fendue d’un tweet, esti­mant que la cam­pagne de France 3 n’é­tait « pas une bonne manière de val­oris­er l’é­gal­ité pro­fes­sion­nelle chez les ani­ma­teurs télé ».

Face au tol­lé, France 3 s’est empressé de dépro­gram­mer sa cam­pagne. Une demande émanant directe­ment de la prési­dente de France Télévi­sions, Del­phine Ernotte, annonce puremedias.com. « Mer­ci à Del­phine Ernotte pour son écoute et sa réac­tion rapi­de », s’est réjouie Pas­cale Boistard.

France 3 pen­sait bien faire en don­nant des gages de poli­tique­ment cor­rect. Manque de bol, elle a com­mis une grave erreur : croire que l’on pou­vait encore plaisan­ter avec le féminisme.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés