Accueil | Actualités | Médias | Faits divers : hausse de 73% en 10 ans dans les JT
Pub­lié le 20 juin 2013 | Éti­quettes : , , ,

Faits divers : hausse de 73% en 10 ans dans les JT

Selon le baromètre de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), le nombre de sujets consacrés aux faits divers dans les journaux télévisés du soir sur les chaînes historiques a augmenté de 73 % en dix ans.

Les chaînes y consacrent « plus de cinq sujets en moyenne par jour », soit 2 062 sujets dans les JT en 2012, contre 1 191 en 2002. Les actes de violence envers les personnes représentent la moitié des sujets traités, suivis par les accidents, les actes de banditisme et les violences antisociales. Les faits les plus diffusés en 2012 sont : la tuerie de Chevaline (130 sujets) et trois fusillades aux États-Unis (146 sujets).

M6 est la chaîne qui leur a réservé la plus grande place en 2012 avec 9,4 % de son JT (517 sujets). Suivent France 3 (7,6 %, 404 sujets), TF1 (6,2 %), et France 2 (5,5 %, 454 sujets). Par contre, les faits divers sont quasiment absents du journal télévisé d’Arte, avec seulement 1,1 % pour 38 sujets traités.

Les faits divers ont occupé en 2012 la septième place derrière les sujets de société, l'information internationale, la politique, l'économie et le sport. « Les faits divers font diversion », disait Bourdieu…

Crédit photo : reverte via Flickr / montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This