Accueil | Actualités | Médias | Facebook lance son moteur de recherche
Pub­lié le 18 janvier 2013 | Éti­quettes : ,

Facebook lance son moteur de recherche

Mardi 15 janvier, le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg présentait « Graph Search », le nouveau moteur de recherche interne du réseau social.

Après le fil d’actualité et la « time line », Facebook présente son « troisième pilier » : un moteur de recherche interne permettant de trouver facilement du contenu, des amis, et même des résultats croisés (des amis qui aiment l’Ojim par exemple, où ceux ayant déjà mangé à tel ou tel restaurant). Ce croisement des données, qui va satisfaire les annonceurs en raison de la possibilité de cibler davantage la publicité, va très loin : le réseau social a présenté en direct une recherche sur « la musique que les médecins aiment » ou encore « la musique aimée par les gens qui aiment Mitt Romney ». Grâce à un partenariat avec Microsoft, le moteur de recherche renverra vers Bing (celui de Microsoft) en cas d’absence de résultats.

Concernant la confidentialité de ce fichage généralisé, Mark Zuckerberg a voulu rassurer les utilisateurs : « rien ne sera visible qui ne l'était déjà », a-t-il assuré. Ainsi, ce qui était public restera public et ce qui était privé le restera également. En concurrence avec le géant Google dans le domaine, on peut envisager une monétisation prochaine de cet outil de recherche avec un système de liens sponsorisés.

Crédit photo : Ojim (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.