Accueil | Actualités | Médias | Facebook lance son moteur de recherche
Pub­lié le 18 janvier 2013 | Éti­quettes : ,

Facebook lance son moteur de recherche

Mardi 15 janvier, le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg présentait « Graph Search », le nouveau moteur de recherche interne du réseau social.

Après le fil d’actualité et la « time line », Facebook présente son « troisième pilier » : un moteur de recherche interne permettant de trouver facilement du contenu, des amis, et même des résultats croisés (des amis qui aiment l’Ojim par exemple, où ceux ayant déjà mangé à tel ou tel restaurant). Ce croisement des données, qui va satisfaire les annonceurs en raison de la possibilité de cibler davantage la publicité, va très loin : le réseau social a présenté en direct une recherche sur « la musique que les médecins aiment » ou encore « la musique aimée par les gens qui aiment Mitt Romney ». Grâce à un partenariat avec Microsoft, le moteur de recherche renverra vers Bing (celui de Microsoft) en cas d’absence de résultats.

Concernant la confidentialité de ce fichage généralisé, Mark Zuckerberg a voulu rassurer les utilisateurs : « rien ne sera visible qui ne l'était déjà », a-t-il assuré. Ainsi, ce qui était public restera public et ce qui était privé le restera également. En concurrence avec le géant Google dans le domaine, on peut envisager une monétisation prochaine de cet outil de recherche avec un système de liens sponsorisés.

Crédit photo : Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This