Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés
Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

28 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

Erik Izraelewicz (HEC, Cen­tre de For­ma­tion des Jour­nal­istes, doc­teur en économie), directeur des rédac­tions du Monde depuis févri­er 2011 et vice-prési­dent du con­seil de sur­veil­lance des heb­do­madaires Téléra­ma et Cour­ri­er inter­na­tion­al, est mort bru­tale­ment mar­di soir, à l’âge de 58 ans, des suites d’un malaise dans les locaux du quo­ti­di­en l’après-midi. Il avait été hos­pi­tal­isé à la Salpêtrière.

Le prési­dent de la République François Hol­lande a regret­té dans un com­mu­niqué « un jour­nal­iste de grand tal­ent, respec­té de tous », « un écon­o­miste réputé, d’un pro­fes­sion­nel recon­nu » et « un homme aus­si exigeant que généreux ». La min­istre de la Cul­ture Aurélie Fil­ip­pet­ti a évo­qué le sou­venir d’« un grand jour­nal­iste et un digne représen­tant de sa pro­fes­sion » tan­dis que le pre­mier secré­taire du Par­ti social­iste Harlem Désir déclarait : « C’est une immense fig­ure du jour­nal­isme français qui dis­paraît, c’est une grande perte pour notre pays. »

Selon une jour­nal­iste du Monde, Erik Izraelewicz devait affron­ter une grosse pres­sion ces derniers temps : « Depuis quelques semaines, c’est la panique à bord chez les action­naires et ils met­taient une pres­sion très forte sur (Louis) Drey­fus (prési­dent du direc­toire du groupe, ndlr) et sur lui. On lui reprochait notam­ment beau­coup son absence au sein de la rédac­tion. Depuis trois, qua­tre semaines, il était davan­tage présent, il pre­nait plus claire­ment les choses en main. »

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.