Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

28 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

Erik Izraelewicz (Le Monde) nous a quittés

Erik Izraelewicz (HEC, Cen­tre de For­ma­tion des Jour­nal­istes, doc­teur en économie), directeur des rédac­tions du Monde depuis févri­er 2011 et vice-prési­dent du con­seil de sur­veil­lance des heb­do­madaires Téléra­ma et Cour­ri­er inter­na­tion­al, est mort bru­tale­ment mar­di soir, à l’âge de 58 ans, des suites d’un malaise dans les locaux du quo­ti­di­en l’après-midi. Il avait été hos­pi­tal­isé à la Salpêtrière.

Le prési­dent de la République François Hol­lande a regret­té dans un com­mu­niqué « un jour­nal­iste de grand tal­ent, respec­té de tous », « un écon­o­miste réputé, d’un pro­fes­sion­nel recon­nu » et « un homme aus­si exigeant que généreux ». La min­istre de la Cul­ture Aurélie Fil­ip­pet­ti a évo­qué le sou­venir d’« un grand jour­nal­iste et un digne représen­tant de sa pro­fes­sion » tan­dis que le pre­mier secré­taire du Par­ti social­iste Harlem Désir déclarait : « C’est une immense fig­ure du jour­nal­isme français qui dis­paraît, c’est une grande perte pour notre pays. »

Selon une jour­nal­iste du Monde, Erik Izraelewicz devait affron­ter une grosse pres­sion ces derniers temps : « Depuis quelques semaines, c’est la panique à bord chez les action­naires et ils met­taient une pres­sion très forte sur (Louis) Drey­fus (prési­dent du direc­toire du groupe, ndlr) et sur lui. On lui reprochait notam­ment beau­coup son absence au sein de la rédac­tion. Depuis trois, qua­tre semaines, il était davan­tage présent, il pre­nait plus claire­ment les choses en main. »

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision