Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Emmanuel Todd rit avec le diable

5 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Emmanuel Todd rit avec le diable

Emmanuel Todd rit avec le diable

5 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes

On ne peut décidément pas rire avec le Front National ! Après la journaliste de France 3, Anne-Gaëlle Matosky, qui a récemment fait retirer d’un reportage un extrait où on pouvait la voir rire avec Gilbert Collard, c’est au tour d’Emmanuel Todd d’en faire l’expérience.

Invité à débat­tre avec Marine Le Pen sur le plateau de « Mots Croisés » lun­di 28 jan­vi­er sur France 2, l’économiste a eu le mal­heur de rire à une remar­que de cette dernière sur l’intervention française au Mali. Esti­mant que la France n’avait pas à s’excuser d’être inter­v­enue seule, la prési­dente du Front Nation­al s’est fendue d’une cinglante com­para­i­son avec l’expérience afghane : « Est-ce que c’est un suc­cès d’être ensem­ble ? Moi j’ai vu en Afghanistan, tout le monde y était. Excusez-moi, quand on regarde les résul­tats, ce n’é­tait pas par­ti­c­ulière­ment brillant. »

Vis­i­ble­ment amusé par la remar­que ironique, Emmanuel Todd a alors lâché un petit rire sur le plateau d’Yves Calvi. Le rire de trop pour Jean Qua­tremer, qui s’est empressé de crier sa révolte sur son compte Twit­ter. Le jour­nal­iste s’est en effet dit « choqué » et a dans la foulée accusé Todd de « com­plic­ité avec le FN » et d’être « sur la même longueur d’ondes » que Marine Le Pen !

Jean Qua­tremer, européen con­va­in­cu et cor­re­spon­dant de Libéra­tion à Brux­elles a enchainé sur la pré­ten­due « détes­ta­tion de l’UE » et la « ger­manopho­bie » de l’économiste, qui selon lui a prob­a­ble­ment le mau­vais goût d’être un peu trop cri­tique à l’égard de l’Union Européenne et de l’euro, comme l’est égale­ment… la prési­dente du Front Nation­al. Et tant pis si Emmanuel Todd s’en est pris au pro­gramme du FN au cours de l’émission. Pour Jean Qua­tremer, ce n’était qu’un moyen de se « dédouan­er ».

Chien de garde de l’Union Européenne en dan­ger ? Nul ne sait. Quoi qu’il en soit, il n’est décidé­ment pas de bon ton de rire avec le diable.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés