Accueil | Actualités | Médias | Emmanuel Todd rit avec le diable
Pub­lié le 5 février 2013 | Éti­quettes : , , ,

Emmanuel Todd rit avec le diable

On ne peut décidément pas rire avec le Front National ! Après la journaliste de France 3, Anne-Gaëlle Matosky, qui a récemment fait retirer d’un reportage un extrait où on pouvait la voir rire avec Gilbert Collard, c’est au tour d’Emmanuel Todd d’en faire l’expérience.

Invité à débattre avec Marine Le Pen sur le plateau de « Mots Croisés » lundi 28 janvier sur France 2, l’économiste a eu le malheur de rire à une remarque de cette dernière sur l’intervention française au Mali. Estimant que la France n’avait pas à s’excuser d’être intervenue seule, la présidente du Front National s’est fendue d’une cinglante comparaison avec l’expérience afghane : « Est-ce que c'est un succès d'être ensemble ? Moi j'ai vu en Afghanistan, tout le monde y était. Excusez-moi, quand on regarde les résultats, ce n'était pas particulièrement brillant. »

Visiblement amusé par la remarque ironique, Emmanuel Todd a alors lâché un petit rire sur le plateau d’Yves Calvi. Le rire de trop pour Jean Quatremer, qui s’est empressé de crier sa révolte sur son compte Twitter. Le journaliste s’est en effet dit « choqué » et a dans la foulée accusé Todd de « complicité avec le FN » et d’être « sur la même longueur d’ondes » que Marine Le Pen !

Jean Quatremer, européen convaincu et correspondant de Libération à Bruxelles a enchainé sur la prétendue « détestation de l’UE » et la « germanophobie » de l’économiste, qui selon lui a probablement le mauvais goût d’être un peu trop critique à l’égard de l’Union Européenne et de l’euro, comme l’est également… la présidente du Front National. Et tant pis si Emmanuel Todd s’en est pris au programme du FN au cours de l’émission. Pour Jean Quatremer, ce n’était qu’un moyen de se « dédouaner ».

Chien de garde de l’Union Européenne en danger ? Nul ne sait. Quoi qu’il en soit, il n’est décidément pas de bon ton de rire avec le diable.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This