Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Éducation aux médias et censure, le CSA en veut toujours plus

4 décembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Éducation aux médias et censure, le CSA en veut toujours plus

Éducation aux médias et censure, le CSA en veut toujours plus

4 décembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Vous connaissez le CSA, alias Censure Sous Astreinte, dont le rôle politique et liberticide ne cesse de s’amplifier. Censurer n’étant plus suffisant, le CSA veut renforcer ses « moyens d’éducation » auprès des adultes…

Un rapport sur l’éducation aux médias et à l’information

Vous ne le saviez pas mais vous avez un cru­el besoin d’éducation pour accéder aux médias et à l’information. C’est la sub­stance d’un pre­mier rap­port du « régu­la­teur sur l’éducation aux médias et à l’information ». Régulez, régulez dis­ait l’autre, il en restera tou­jours quelque chose. Mais quoi ? L’obscure Car­ole Bien­aimé Besse, doc­u­men­tariste et anci­enne chroniqueuse au Huff­in­g­ton Post, aigu­illeuse en chef nous instru­it et nous met en garde.

En garde bien sûr con­tre les « dis­cours de haine », reprenant les inten­tions de la funeste loi Avia et antic­i­pant les travaux de la « com­mis­sion Bron­ner » inti­t­ulée sans rire « Com­mis­sion du numérique à l’heure des Lumières », com­posée de Macron fer­vents, de Macron com­pat­i­bles et de Macron com­pagnons de route.

Viginum nous voilà et un peu plus encore

Nous allions oubli­er Vig­inum, 60 per­son­nes à plein temps pour lut­ter « con­tre les fauss­es nou­velles ». Tout ceci était insuff­isant. Si la belle Car­ole (la régu­la­trice en chef du traf­ic de l’information), se félicite des efforts accom­plis par Radio France (trois hour­ras pour France Inter) et France Télévi­sions (les hour­ras que vous voulez), et si le privé « s’engage spon­tané­ment », les « moyens sont insuffisants ».

Voir aus­si : Con­trôle de l’information : après la com­mis­sion Bron­ner, Viginum

Oui da, à six mois d’un agen­da élec­toral chargé, il faut remet­tre le cou­vert si cette expres­sion famil­ière nous est par­don­née. Il faut plus d’action auprès des publics pri­or­i­taires, les enseignants, les acteurs du secteur social, les fameux quartiers. Mais aus­si « les publics adultes » car une étude pub­liée en 2019 sur les plus de 65 ans pré­cise que ces seniors « parta­gent deux fois plus d’articles faux sur les plate­formes que les 45–65 ans et même sept fois plus que les 18/29 ans ». Les vieux sont prévenus : ils ne seront pas épargnés !

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés