Accueil | Actualités | Médias | Écarté de la présidence de France Télévisions, Didier Quillot attaque le CSA
Pub­lié le 6 juin 2015 | Éti­quettes : , ,

Écarté de la présidence de France Télévisions, Didier Quillot attaque le CSA

Écarté dès le premier tour de la course à la présidence de France Télévisions, le candidat déçu Didier Quillot revient à la charge.

Comme le rapporte L'Express, l'ex patron de Lagardère Active conteste la procédure de nomination, qui a vu Delphine Ernotte nommée présidente du groupe public, et a donc choisi de porter plainte contre le CSA.

Pour sa candidature, M. Quillot s'était longuement préparé et avait même réalisé un dossier d'une centaine de pages. Or le CSA a décidé, sans apporter aucune justification, de l'écarter dès le premier tour de la sélection, tout comme Marie-Christine Saragosse (France Média Monde) et Emmanuel Hoog (AFP).

Celui-ci n'a ainsi même pas pu exposer son projet aux Sages. Dénonçant une « mascarade », il estime aujourd'hui que la sélection a été tronquée pour favoriser Delphine Ernotte (qui n'a aucune expérience à la télévision) et lui éviter d'être confrontée à des candidats sérieux.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This