Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Droits sportifs : le CSA veut avoir son mot à dire
Publié le 

23 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Droits sportifs : le CSA veut avoir son mot à dire

Droits sportifs : le CSA veut avoir son mot à dire

Après la guerre acharnée entre Canal+ et BeIN Sports, qui a vu certaines compétitions migrer de la télévision gratuite vers la télévision payante, le CSA souhaite s’immiscer dans les négociations des droits sportifs.

Invité sur France Bleu Gironde ven­dre­di dernier, le patron du Con­seil supérieur de l’au­dio­vi­suel a déclaré qu’il fal­lait faire en sorte « que le sport et ses événe­ments majeurs restent acces­si­bles sur la télévi­sion gra­tu­ite ». « Il y a d’une part une liste d’événe­ments majeurs, notam­ment de nature sportive, oblig­a­toire­ment dif­fusés sur des chaînes gra­tu­ites qui va notam­ment être éten­due aux com­péti­tions féminines », a ajouté Olivi­er Schrameck.

Aus­si, les sages comptent bien avoir leur mot à dire sur les négo­ci­a­tions autour des droits de dif­fu­sion des com­péti­tions sportives. « Il y a la néces­sité pour le CSA d’in­ter­venir directe­ment ou indi­recte­ment dans les négo­ci­a­tions de droits sportifs », a‑t-il con­fié, prenant exem­ple sur le tournoi de Roland-Gar­ros « où il était ques­tion que France Télévi­sions ne puisse pas obtenir la pos­si­bil­ité de retrans­met­tre l’ensem­ble des com­péti­tions ».

Et celui-ci de con­clure au sujet de l’ac­cès des chaînes et des jour­nal­istes aux enceintes sportives et au con­tact des joueurs et des experts : « Pour l’in­stant, c’est à l’ini­tia­tive des Ligues et des Fédéra­tions. Cela fonc­tionne mal. Je m’en suis entretenu avec le secré­taire d’E­tat chargé des Sports et nous souhaitons un texte qui per­me­tte au CSA d’in­ter­venir afin de faciliter cette large dif­fu­sion du com­men­taire et de l’ex­per­tise sportive. »

Crédit pho­to : newyork via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision