Accueil | Actualités | Médias | Devedjian contre l’AFP
Pub­lié le 3 juin 2013 | Éti­quettes : ,

Devedjian contre l’AFP

Après Marine Le Pen et le Bloc identitaire, c'est au tour de Patrick Devedjian de s'en prendre, dans un tweet, à l'AFP : « les "papiers d'angle" de l'AFP deviennent de plus en plus des bulletins de propagande. C'est bien un "angle" d'interprétation » !

Il est vrai que ce sont souvent les papiers d'angle de l'AFP, largement repris, qui donnent le ton sur l'interprétation d'une information.

Et le président du conseil général des Hauts-de-Seine a justifié ses accusations quelques heures plus tard par deux nouveaux tweets sur deux papiers d'angle de l'AFP : « Le papier sur Nkm grossit certains faits et en minore certains » et « Il est faux de qualifier la Seine St. Denis de département "le plus pauvre de France" compte tenu de ses recettes ».

L'AFP n'a pas réagi...

Source : Le Lab Europe1 - crédit photo : Chris Devers via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This