Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Deux mois plus tard, un JDD presque classique

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

15 octobre 2023

Temps de lecture : 4 minutes
Accueil | Veille médias | Deux mois plus tard, un JDD presque classique

Deux mois plus tard, un JDD presque classique

Temps de lecture : 4 minutes

C’était le feuilleton de l’été entre couinements et gémissements de circonstance, entre larmes de crocodiles du monde libéral libertaire et grèves pour obtenir de juteuses indemnités sous couvert de morale. La majorité de la rédaction du JDD le Journal du Dimanche entrait en transes devant la nomination à la direction de la rédaction de Geoffroy Lejeune, venu de Valeurs actuelles, par Arnaud Lagardère. Deux mois plus tard, le JDD ne se porte pas plus mal sinon mieux et le journal n’est pas devenu un support politique. Visite guidée des numéros des 1er et 8 octobre avec leurs suppléments Femina et le JDD magazine.

De l’art de l’équilibre politique

Plus de 90% de la rédac­tion est par­tie, nantie de grass­es prében­des, tant mieux pour eux. Le nou­veau JDD reçoit des cen­taines de can­di­da­tures et n’aura pas de dif­fi­culté à renou­vel­er la rédac­tion dont une petite par­tie issue de Valeurs actuelles, mais la majorité sera recrutée ailleurs dans des médias plus traditionnels.

Le boy­cott annon­cé par Renais­sance n’a pas tenu longtemps. Dès le pre­mier numéro de la nou­velle for­mule la min­istre de la ville Sab­ri­na Agresti-Roubache don­nait un entre­tien, suivi par le min­istre de l’agriculture Marc Fres­neau dans le numéro suiv­ant. Dans le numéro du 1er octo­bre c’est le min­istre aux comptes publics Thomas Cazenave qui s’exprime. Le boy­cott sem­ble encore tenir du côté Nupes, mais avec les bis­billes internes il pour­rait cra­quer rapidement.

Voir aus­si : Jour­nal­istes du JDD, encore un effort !

Les por­traits poli­tiques louangeurs se suc­cè­dent, avec une recherche d’équilibre entre majorité et oppo­si­tion. Deux pour les pos­si­bles can­di­dats LR à la mag­i­s­tra­ture suprême Lau­rent Wauquiez et David Lis­nard le 1/10 et un à la lim­ite de l’hagiographie de Gabriel Attal, fringant min­istre gay de l’éducation le 8/10.

Un support généraliste

Qua­tre pages ou plus sur le sport, une dizaine de pages sur la cul­ture, trois ou qua­tre pages sur l’international (et la cou­ver­ture du 8/10 sur l’attaque du Hamas), deux pages d’opinions, un arti­cle sur les chiens, le tes­ta­ment d’un caïd mar­seil­lais, un reportage sur les trafics de drogue à Nîmes, le Samu social, la crainte des bouquin­istes parisiens men­acés d’expulsion par les Jeux Olympiques, la crise du loge­ment, les dif­fi­cultés des PFG (Pom­pes Funèbres Générales), quelques titres glanés dans ces deux numéros. Les cen­tres d’intérêt d’un quo­ti­di­en pop­u­laire du dimanche.

Retour de la publicité, ventes stables

Un boy­cott pub­lic­i­taire aurait pu entraver un retour à la nor­male. C’est Bernard Arnault qui avait décrété le retour de la pub dans le numéro du 27/08 avec une pleine page sur Dior, réitérant dans le numéro suiv­ant avec Louis Vuit­ton. Dans les deux numéros analysés  d’octobre, la pub­lic­ité est bien présente, avec entre autres, Char­al, Renault, Car­refour, Ker­ing (groupe Pin­ault), Chanel, Longchamp, Seiko, Téléra­ma (!) et même La Poste et EDF indi­quant que le secteur pub­lic ne sera pas absent.

Sur le plan des ventes, les numéros d’août — curiosité oblige — ont enreg­istré une pro­gres­sion de 22% avec un retour au statu quo ante ensuite. Il est encore trop tôt pour savoir si le change­ment inter­venu aura des con­séquences sig­ni­fica­tives sur la dif­fu­sion dans un sens ou dans l’autre.

Le sup­plé­ment Fem­i­na comme son nom l’indique est un superbe port­fo­lio pour les mar­ques de cos­mé­tiques. Le JDD mag­a­zine, dont nous avons dit du bien il y a quelque temps lors de son lance­ment, est à la hau­teur avec 14 pages d’un pub­lire­portage inti­t­ulé « Eau de vie » et un bien joli mannequin.

Nous nous pencherons plus tard sur La Tri­bune du dimanche de Rodolphe Saadé qui veut surfer sur la vague. Au total pas de révo­lu­tion au JDD, mais une évo­lu­tion, les con­temp­teurs comme ceux qui espéraient un média engagé seront déçus, c’est peut-être une bonne déf­i­ni­tion du journalisme…

Voir aus­si : Geof­froy Leje­une, portrait