Accueil | Actualités | Médias | Des chanteurs au secours de Daniela Lumbroso
Pub­lié le 16 mai 2013 | Éti­quettes : , , ,

Des chanteurs au secours de Daniela Lumbroso

Le 25 avril dernier, Daniela Lumbroso confirmait les rumeurs de suppression de son émission hebdomadaire sur la chanson française, « Chabada ». « Pour des raisons budgétaires, France 3 nous a demandé de réfléchir à d’autres projets », confiait-elle au Nouvel Observateur.

De nombreux messages de soutien lui ont alors été envoyés tandis qu’une pétition en faveur de « Chabada » était signée par plus de 120 artistes, parmi lesquels Johnny Halliday, Céline Dion ou Patrick Bruel.

Mercredi 15 mai, c’est Francis Cabrel, Véronique Sanson, Yves Duteil et Zaz qui sont rentrés dans la ronde en faisant parvenir une lettre ouverte à Rémy Pflimlin dans laquelle ils demandent au président de France Télévisions de conserver la programmation d’une des rares émissions consacrées à la chanson française à la télévision.

« Oui, CHABADA doit continuer : Daniela Lumbroso y rassemble sur un même plateau de jeunes artistes débutants, un nom confirmé et une "référence" en passion commune », y écrivent-ils notamment, demandant à Rémy Pflimlin de ne pas faire une émission « pour nous (les artistes), sans nous et de maintenir Chabada sur vos antennes ».

Cette bronca d’artistes traduit probablement un réel attachement à une émission de variété mais elle montre également que Daniela Lumbroso a su constituer un solide réseau dans ce milieu, ainsi que l’a montré l’Ojim dans le portrait qu’il lui a consacrée.

Crédit photo : DR France 3

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This