Accueil | Actualités | Médias | Der Spiegel décapité par ses actionnaires
Pub­lié le 12 avril 2013 | Éti­quettes : ,

Der Spiegel décapité par ses actionnaires

Le Monde parle d’une « ambiance de fin de règne au Spiegel ». Le premier magazine allemand poursuit sa chute, empêtré dans ses difficultés.

Depuis vendredi dernier, les rumeurs sur le limogeage des deux rédacteurs en chef, Georg Mascolo et Mathias Müller von Blumencron, n’ont toujours pas été démenties. Cette décision proviendrait des actionnaires, lassés de la querelle qui oppose Mascolo, directeur du cahier hebdomadaire, et Von Blumencron, rédacteur en chef du très influent Spiegel Online. Depuis des mois, les deux hommes nuisent à l’efficacité du titre en ne parvenant pas à une entente sur la stratégie à adopter pour articuler l’édition papier et numérique.

Les actionnaires auraient donc décidé de s’en séparer. Aucun nom n’a, pour le moment, filtré quant à leur succession à ces deux postes.

Crédit photo : wuerml via Flcikr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This