Accueil | Actualités | Médias | Depardieu traite une journaliste d’i‑Télé de « salope »
Pub­lié le 29 juin 2013 | Éti­quettes : , ,

Depardieu traite une journaliste d’i‑Télé de « salope »

Gérard Depardieu s’est fendu d’une nouvelle sortie contre une journaliste. Après avoir traité de « salope » une journaliste qui l’interrogeait sur la mort de son fils, l’acteur s’en est pris à Elena Volochine de la chaîne d’information en continu i>Télé.

Celle-ci avait réalisé un sujet sur la sortie d’un de ses films, « Turquoise », qui se déroulait en Tchétchénie. Elle avait évoqué un « appartement cadeau » offert à l’acteur par le président et avait dénoncé une politique dictatoriale et une communication très contrôlée autour du film.

Alors que la journaliste devait interroger Depardieu sur son nouveau film, « La marque des anges », celui-ci l’a vivement interpellé. « Viens voir toi ! Viens ici ! Qu'est-ce que t'as foutu ? », lui aurait-il lancé selon Le Canard Enchaîné. S’en est suivi un règlement de compte d’une quinzaine de minutes où l’acteur aurait traité la journaliste de « salope » en ajoutant : « va te faire baiser ». Il ne lui a évidemment pas accordé l’entretien souhaité.

Contacté par le journal satirique, Gérard Depardieu a confirmé et assumé ses propos, répétant que la journaliste était en effet une « salope » et concluant par un gracieux « Et merde au Canard ! » En pleine forme, Gégé.

Voir aussi : Depardieu juge les médias « proches » de Hollande

Crédit photo : Luca Ciriani via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.