Accueil | Actualités | Médias | Dans les coulisses de la vente de Valeurs actuelles
Pub­lié le 24 mai 2015 | Éti­quettes : , ,

Dans les coulisses de la vente de Valeurs actuelles

Le magazine Lyon Capitale s’est penché sur la vente de Valeurs actuelles à Privinvest Medias, une filiale de Privinvest Holding SAL appartenant à l’homme d’affaire franco-libanais Iskandar Safa le 22 avril dernier. Et a déroulé une drôle de pelote qui nous conduit au Liban, en Libye… et à l’Élysée.

Mais que vient faire aujourd’hui Iskandar Safa dans Valeurs actuelles ? Qu’est-ce qui explique son intérêt soudain pour cet hebdomadaire qui a jusqu’ici défendu bec et ongles Nicolas Sarkozy, tout en essayant de capter le lectorat – et par extension l’électorat – d’extrême droite par ses unes lui ayant valu des condamnations pour “provocations à la haine” ? Pour comprendre toute l’affaire, digne des meilleurs romans d’espionnage, il faut commencer par le Liban.

Pour lire l’article en intégralité, c'est ici

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux