Accueil | Actualités | Médias | Coup de gueule de Renaud Revel
Pub­lié le 5 décembre 2012 | Éti­quettes : , , , , ,

Coup de gueule de Renaud Revel

C'est un vrai coup de gueule que pousse, sur son blog, Renaud Revel, spécialiste médias de l'Express, suite à une étonnante rencontre entre des syndicalistes de France 3 et deux conseillers du ministre de la culture Aurélie Filippetti.

Le journaliste relate en effet que lors de cette réunion, on « a parlé avenir de la chaîne, programmes, place de l'information ». Et de continuer : « court-circuitant leurs dirigeants, ces syndicalistes sont donc allés tailler une bavette avec des conseillers d'Aurélie Filippetti auto-promus directeurs des programmes de France 3 », sans que le PDG de France Télévisions ne soit ni informé, ni consulté.

Pour Renaud Revel, « il est inadmissible qu'un PDG de chaîne, en 2012, soit traité comme l'on traitait les dirigeants de l'ORTF il y a plus de 40 ans. […] Il est scandaleux qu'un cabinet ministériel se substitue à des professionnels de l'audiovisuel, tenus à bout de gaffe par une tutelle de plus en plus interventionniste ».

En bref, le journaliste de l'Express demande à travailler « en toute liberté et indépendance ».

On ne demande qu'à le croire.

Source : blog de Renaud Revel. Crédit photo : capture d'écran blogs.lexpress.fr

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This