Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Coronavirus : Paris Normandie, première victime dans la presse écrite

14 avril 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Coronavirus : Paris Normandie, première victime dans la presse écrite

Coronavirus : Paris Normandie, première victime dans la presse écrite

14 avril 2020

La suite du feuilleton de Paris Normandie s’annonce mal. Résumons : le propriétaire Jean-Louis Louvel se présente à la mairie de Rouen et pour éviter un conflit d’intérêts annonce la vente du quotidien au producteur de télévision (et associé de Xavier Niel et Matthieu Pigasse dans Mediawan) Pierre-Antoine Capton. Faute d’accord, l’affaire ne se fait pas et le quotidien boit le bouillon.

Baisse des ventes en kiosque et de la publicité

Au début du con­fine­ment, les ventes avaient bais­sé de 20%, une chute qui s’est cer­taine­ment accélérée depuis. Le jour­nal avait alors sup­primé ses sept édi­tions régionales au prof­it d’une édi­tion unique, généra­trice d’économies. Au même moment la pub­lic­ité s’effondrait, engen­drant la demande de liq­ui­da­tion de la Régie Pub­lic­i­taire de Nor­mandie qui sera suiv­ie à la mi-avril de celle de la SNIC, la société éditrice. Avant la crise le jour­nal vendait 40.000 exem­plaires et employ­ait un peu plus de 200 personnes.

Avenir incertain

Après une pre­mière en 2012, c’est la deux­ième fois que le quo­ti­di­en se met sous la pro­tec­tion du tri­bunal de com­merce. Le jour­nal a lancé un appel pres­sant à ses lecteurs pour qu’ils s’abonnent, un appel au sec­ours aux résul­tats hypothé­tiques. Plom­bé par une dette approchant les 7M€, avec un pro­prié­taire arrivé seule­ment troisième aux élec­tions à la mairie de Rouen et dont l’activité de trans­for­ma­tion de palettes est dure­ment touchée par le con­fine­ment, le quo­ti­di­en attend un sauveur. Xavier Niel déjà pro­prié­taire du Monde (en par­tie mais avec une posi­tion dom­i­nante) de Nice-Matin, de France-Antilles sera-t-il sur les rangs ?

Source : France bleu Normandie

Notre vidéo sur les rachats des milliardaires dans la presse quotidienne régionale

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés