Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Concentration dans les médias, Brut chez Saadé ?

11 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Concentration dans les médias, Brut chez Saadé ?

Concentration dans les médias, Brut chez Saadé ?

11 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Rodolphe Saadé a les dents longues, après avoir avalé le couple La Provence/Corse-Matin en cours de réorganisation, il discute maintenant avec Brut en mauvaise posture pour rentrer à son capital.

Brut, le maillon faible d’un monde de brutes

Brut ? Pas le cham­pagne brut, mais le média for­mat vidéo fondé en 216 par un trio venu de Canal+, un démar­rage toni­tru­ant, un poli­tique­ment cor­rect à tous les étages, une expan­sion inter­na­tionale trop rapi­de et en 2022 des prob­lèmes de trésorerie.

Voir aus­si : Brut, info­gra­phie

Des licen­ciements aux États-Unis, la fer­me­ture du Mex­ique, des dif­fi­cultés en Inde, mal­gré ses mil­lions de vues et avec plus de 1000 vidéos pro­duites par mois, Brut n’est tou­jours pas rentable, après six années d’exploitation.

Saadé, des poches profondes et des ambitions

Après une aug­men­ta­tion de cap­i­tal souscrite par ses action­naires d’origine (Niel, Mur­doch, la BPI, François Pin­ault, voir notre info­gra­phie supra), Brut a encore besoin d’un peu de sous, en espérant l’équilibre en 2023. C’est ici qu’intervient Rodolphe Saadé.

Fort d’un chiffre d’affaires de l’armateur CMA CGM en aug­men­ta­tion de 75% au pre­mier trimestre 2022 et d’un béné­fice de 14 mil­liards d’euros sur le pre­mier semes­tre, Saadé a de quoi voir venir et peut injecter un peu/beaucoup/passionnément de cash dans l’application. Après avoir échoué à pren­dre le con­trôle de M6 en asso­ci­a­tion avec Stéphane Cour­bit et Fimalac, il peut nour­rir de grandes ambi­tions dans le domaine des médias, venant con­cur­rencer les Niel, Kretinsky et Bol­loré. La nou­velle stratégie de Brut, dirigée vers le brand con­tent, soit notre bonne vieille pub­lic­ité cachée sous forme de reportage ne devrait pas heurter l’homme d’affaires.

Nota bene : la nom­i­na­tion de David Blan­chard à la tête des rédac­tions de La Provence/­Corse-Matin a été remise en ques­tion après une cam­pagne du média gauchiste Mars­ac­tu l’accusant de « man­age­ment tox­ique et de har­cèle­ment sex­uel », cam­pagne reprise par Médi­a­part.

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés