Accueil | Actualités | Médias | Comment tromper ses lecteurs par l’illustration : L’Express
Pub­lié le 8 juillet 2015 | Éti­quettes :

Comment tromper ses lecteurs par l’illustration : L’Express

Lors des épisodes de canicule de ce début juillet 2015, une mode nouvelle s’est emparée de certaines banlieues de l’immigration : l’ouverture sauvage des bouches à incendie réservées aux pompiers.

Les banlieues françaises se mettent ainsi à l’école des États-Unis où ce phénomène est bien connu dès que la température monte. Vendredi 3 juillet plus de 300 bouches à incendie ont été vandalisées en Seine-Saint-Denis (source Le Parisien). À Aubervilliers certains « jeunes » ont même rempli des piscines sauvages dans la rue en utilisant l’eau. Le phénomène s’est répété à Asnières, Lille, Roubaix, Tourcoing, Bobigny (où un enfant a été blessé), Bron, Dijon, Nanterre.

De nombreuses photos ont circulé sur les réseaux sociaux montrant les ébats de « jeunes « en très grande majorité issus de l’immigration et pratiquement tous des garçons sabotant les installations et s’ébattant joyeusement.

L’Express, pour illustrer le phénomène, publie le 5 juillet une photo... de trois jeunes femmes européennes s’aspergeant pour se rafraîchir. Une telle distance entre la réalité sociologique et sa représentation ne porte qu’un nom: la manipulation.

Comment tromper ses lecteurs par l'illustration : L’Express

Comment tromper ses lecteurs par l'illustration : L’Express

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This