Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Comment certains articles du Figaro sont aussi conformistes que ceux du Monde

3 juillet 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Comment certains articles du Figaro sont aussi conformistes que ceux du Monde

Comment certains articles du Figaro sont aussi conformistes que ceux du Monde

3 juillet 2018

Temps de lecture : 2 minutes

L’un est du matin et réputé de droite, l’autre du soir et réputé de gauche. Le Figaro apporte avec le Figarovox (souvent intéressant et non conformiste), un exutoire à son lectorat conservateur. Mais qu’en est il dans les autres pages du journal ? Les pages consacrées à l’international, à l’exception de Renaud Girard souvent isolé, sont pour la plupart très peu différentes de celles du rival du soir et épousent les poncifs libéraux libertaires. Un exemple avec un papier signé Richard Heuzé et consacré aux élections partielles municipales du printemps 2018 en Italie.

Une apparence d’honnêteté

Rien à dire sur le titre : Salvi­ni fait gag­n­er la Ligue en Toscane. En effet, Pise comme Sienne et d’autres, anciens bas­tions de gauche tombent dans l’escarcelle de la Ligue. Les chiffres sont justes et comme l’écrit le jour­nal­iste « En moins de qua­tre mois, le sou­verain­iste Mat­teo Salvi­ni a imprimé à la poli­tique ital­i­enne un change­ment ver­tig­ineux ». Dont acte.

Une sémantique volontairement péjorative

Mais le dia­ble se cache par­fois dans le vocab­u­laire employé. Revue de détail.

La Ligue ? C’est un par­ti d’extrême droite tout comme son allié Fratel­li d’Italia. Salvi­ni utilise des thèmes sim­plifi­ca­teurs et des provo­ca­tions con­tin­ues. Il con­quiert ain­si un élec­torat désori­en­té (sans doute mieux ori­en­té du temps de Ren­zi ou Berlus­coni). Il mène une croisade con­tre l’Europe (deux fois, soulignons croisade), il exac­erbe une insécu­rité plus ressen­tie que réelle (sous-enten­du les migrants ne posent jamais de prob­lèmes de sécu­rité, ça se saurait, deman­dez aux alle­man­des), et il a un style racoleur (con­traire­ment à Ren­zi et Berlus­coni, voir supra).

Cela ne suf­fit pas ? Ses cam­pagnes flat­tent l’opinion publique, en accu­sant les ONG d’être com­plices des trafi­quants. Richard Heuzé ne doit pas lire l’italien , ni l’anglais, ni le français, ni aucune autre langue, car la presse italo­phone comme inter­na­tionale, regorge d’exemples où les ONG pseu­do human­i­taires devi­en­nent de véri­ta­bles organ­isa­teurs de migra­tions, par­fois avec la com­plic­ité des passeurs. Voir notre revue de presse de juil­let 2017 ici.

Mauvais accords avec les mauvais libyens

Au moment où le nou­veau min­istre de l’intérieur Mat­teo Salvi­ni se trou­ve en Libye pour tarir une des sources de l’invasion, le papi­er du Figaro ne trou­ve rien de mieux que d’ironiser sur les gardes côtes libyens qui font bien leur tra­vail (sous-enten­du ce sont des brutes épaiss­es avec lesquelles l’Europe morale doit s’interdire de traiter) et prend un ton de reproche pour évo­quer les pro­pos du min­istre qui déclare : Pour éviter les voy­ages de la mort il faut empêch­er les bar­ques de pren­dre le large. Pour­tant une évi­dence de bon sens, aus­si bien pour les européens que pour les can­di­dats migrants. Même le Monde, pour­tant peu ten­dre avec Salvi­ni, ne parvient que rarement à accu­muler autant de pon­cifs en aus­si peu de phras­es. Figaro ci, Figaro là, Figaro pas là du tout.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés