Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Rôle des ONG dans la crise des migrants : revue de presse

5 juillet 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Rôle des ONG dans la crise des migrants : revue de presse

Rôle des ONG dans la crise des migrants : revue de presse

L’OJIM a déjà consacré fin 2016 un article à ce sujet : un site de la réinfosphère, Fdesouche, a dès le 5 décembre 2016 informé du travail de la fondation Gefira, accréditant la thèse selon laquelle « les ONG sont complices de passeurs de migrants ».

L’observation de la tra­jec­toire géolo­cal­isée de bateaux d’Organisations Non Gou­verne­men­tales a en effet apporté aux enquê­teurs de Gefi­ra des élé­ments leur per­me­t­tant d’affirmer que des ONG ne font pas que du sauve­tage en méditer­ranée mais sont un mail­lon dans la chaine de pas­sage des clan­des­tins des côtes libyennes vers l’Italie.

Entre déni et confirmation

Cette infor­ma­tion a été démen­tie par Libéra­tion le 8 décem­bre, une dés­in­tox encore bien tox­ique, comme nous le rele­vions le 16 décem­bre.

Le 15 décem­bre, Fdes­ouche nous informe que selon le Finan­cial Times, « les douanes européennes accusent des organ­i­sa­tions human­i­taires de col­lu­sion avec les passeurs de migrants ». L’article du quo­ti­di­en bri­tan­nique, en accès payant, cite un rap­port de Fron­tex selon lequel « les réseaux mafieux ont été vus embar­quer des migrants directe­ment sur un bateau d’une ONG ». Le site de La Tri­bune du 16 décem­bre men­tionne quant à lui 2 rap­ports de Fron­tex remet­tant en cause le rôle des ONG.

Le 24 avril 2017, Le Monde révèle qu’un pro­cureur ital­ien affec­té à Catane, dans l’est de la Sicile, Carme­lo Zuc­caro, a affir­mé « avoir « des preuves » que des navires human­i­taires qui sec­ourent des migrants en Méditer­ranée (sont) en con­tact direct avec des trafi­quants d’êtres humains en Libye ».

Le 13 juin, Le Figaro nous informe que le Par­lement ital­ien qui a dili­gen­té une enquête à ce sujet en a con­clu que « le soupçon était infondé ».

Le quo­ti­di­en ne fait pas état des posi­tions dif­férentes de mag­is­trats ital­iens sur le sujet : ain­si, Le Point, moins péremp­toire, rap­porte que le pro­cureur de Catane a répété le 3 mai « ses soupçons de col­lu­sion et réclamé les moyens d’en­quêter », tan­dis que « le pro­cureur de Syra­cuse (Sicile), Francesco Pao­lo Gior­dano, a pour sa part assuré avoir enten­du “des cen­taines de per­son­nes” et n’avoir jamais trou­vé trace de liens entre passeurs et ONG ».

Retour du réel

Début juil­let 2017, l’Italie, com­plète­ment débor­dée par l’afflux mas­sif de clan­des­tins, comme le rap­porte la Libre Bel­gique, men­ace de fer­mer ses ports, suite notam­ment à la défaite élec­torale de plusieurs maires pro-migrants, nous indique Le Monde.

Selon une dépêche de l’AFP, reprise stric­to sen­su le 3 juil­let par de nom­breux titres dont Libéra­tion, La Croix, et L’Express, une réu­nion informelle des Min­istres de l’intérieur ital­ien, français et alle­mand est organ­isée le 2 juil­let en réponse à cet ulti­ma­tum. Les Min­istres con­vi­en­nent que les États doivent « tra­vailler à un code de con­duite pour les ONG ». L’objectif est que « les ONG doivent certes répon­dre à leur voca­tion de sauve­tage en mer, mais ne pas ali­menter elles-mêmes ce flux inces­sant ». L’AFP ajoute que par­mi les pistes pour frein­er le flux des clan­des­tins, le ren­force­ment des garde-côtes libyens a été évo­qué. « L’idée inquiète les ONG, qui red­outent le sort réservé aux migrants inter­cep­tés et ren­voyés en Libye », indique l’AFP sans toute­fois citer ses sources. On ne peut être plus clair…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.