Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Comment Baylet conforte son empire
Publié le 

30 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Comment Baylet conforte son empire

Comment Baylet conforte son empire

Jean-Michel Baylet s’y connaît manifestement mieux en affaires qu’en politique. Autant Le Mouvement des radicaux de gauche, qu’il préside, n’en finit pas de sortir définitivement des écrans radars, autant son groupe de presse régionale, La Dépêche du midi, est dans une phase ascendante.

En négo­ci­a­tions exclu­sives depuis sep­tem­bre avec le groupe Sud ouest (GSO) pour repren­dre la majorité de sa fil­iale mont­pel­liéraine Les Jour­naux du midi (Midi Libre), Baylet devrait rafler la total­ité de la mise, à bon compte. Et plus vite que prévu. La vente devrait être actée au plus tard fin avril. Sud ouest qui tablait à la ren­trée sur une enveloppe com­prise entre 15 et 20 mil­lions d’eu­ros pour 65% de Jour­naux du midi, est con­traint de tout céder moyen­nant le même prix. L’in­for­ma­tion, de même que l’a­vancée des négo­ci­a­tions, devraient être con­fir­mées ven­dre­di 30 jan­vi­er lors des comités d’en­tre­prise de Midi Libre et La Dépêche.

L’é­tat des rota­tives, et le coût élevé de la clause de ces­sion, en rai­son d’une pyra­mide des âges élevée, auraient con­traint GSO à réduire ses pré­ten­tions finan­cières. Jean-Michel Baylet, aidé par son fidèle directeur général Bernard Maf­fre, a égale­ment bien manœu­vré au plan des alliances “locales”. Sans ces derniers, aucune deal d’im­por­tance ne se réalise dans le sud, con­cer­nant la presse comme les autres secteurs d’ac­tiv­ité. Le toulou­sain s’est ain­si asso­cié avec deux poids lourds de Mont­pel­li­er à qui il a lâché quelques actions (5%) en échange d’une belle vit­rine. Le pre­mier, “Loulou” Nicollin, est le très influ­ent prési­dent du Mont­pel­li­er Hérault sport club et patron du groupe de col­lecte de déchets qui porte son nom. Le sec­ond, l’ar­chi­tecte Michel Fontès, est à la tête du groupe de pro­mo­tion immo­bil­ière Hugar. Les deux hommes d’af­faires ont bien à présent l’in­ten­tion de se regarder dans le miroir de Midi Libre le plus sou­vent pos­si­ble.

Crédit pho­to : par­ti­so­cial­iste via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision