Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Charlie Hebdo : le « poison des millions »

4 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Charlie Hebdo : le « poison des millions »

Charlie Hebdo : le « poison des millions »

Après le pactole touché suite à l’attaque subie le 7 janvier denier, Charlie Hebdo connaît ses premières tensions internes à propos de l’avenir du journal.

Réu­nis en col­lec­tif, une quin­zaine de mem­bres de la rédac­tion dont le dessi­na­teur Luz, Lau­rent Léger et Patrick Pel­loux, ont dénon­cé dans Le Monde les des­seins de la direc­tion quant à l’avenir du nou­veau Char­lie. Ces derniers craig­nent que leur jour­nal, « devenu une proie ten­tante, fasse l’ob­jet de manip­u­la­tions poli­tiques et/ou finan­cières ».

Ain­si dénon­cent-ils le « poi­son des mil­lions » et refusent-ils « qu’une poignée d’in­di­vidus prenne le con­trôle » de l’heb­do­madaire. Ils récla­ment un statut d’« action­naires salariés à part égale » qui leur per­me­t­trait « d’être impliqué dans la recon­struc­tion de ce qui est pour [eux] aujour­d’hui bien plus qu’un employeur ».

En ligne de mire, les actuels dirigeants du jour­nal : le dessi­na­teur Riss (directeur de pub­li­ca­tion), le directeur général Éric Portheault, le rédac­teur en chef Gérard Biard, et l’av­o­cat du jour­nal Richard Mal­ka. Quant au pactole de 30 mil­lions d’eu­ros gag­né après le drame, il est détenu à 40 % par la famille de Charb, à 40 % par Riss et à 20 % par Éric Portheault.

Dans leur tri­bune, les con­tes­tataires se dis­ent « exclus » d’une nou­velle for­mule en pré­pa­ra­tion. Con­tac­té par l’AFP, Lau­rent Léger, porte-parole du col­lec­tif, assure qu’il « n’est pas ques­tion de guerre » et qu’il pour­suit une « cause juste et morale […) en rien finan­cière ». Pour preuve, « les parts sociales dévolues ne don­neront aucun droit à div­i­den­des », explique-t-il.

Mal­gré ses 200 000 nou­veaux abon­nés, il fau­dra sans doute encore du temps pour que Char­lie Heb­do puisse se remette sur pied. Cepen­dant, il con­vient de rap­pel­er qu’a­vant la cat­a­stro­phe, le jour­nal était en grande dif­fi­culté avec seule­ment 30 000 exem­plaires ven­dus par semaine. Pas sûr qu’une fois le « pactole » et l’é­mo­tion épuisés, l’heb­do­madaire ne retourne pas dans les oubli­ettes de la presse d’où il était sor­ti.

Voir notre portrait de Laurent Léger

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.