Accueil | Actualités | Médias | Changement de tête à Famille chrétienne
Pub­lié le 14 juin 2016 | Éti­quettes : , ,

Changement de tête à Famille chrétienne

L’hebdomadaire Famille Chrétienne change de tête. Aymeric Pourbaix, directeur de la rédaction, échangera sa place le 29 août prochain avec Antoine-Marie Izoard, directeur de l’agence d’information romaine I.Media. I.Media et Famille Chrétienne appartiennent tous les deux au groupe Media participations.

Selon le communiqué officiel du groupe, cette réorganisation « coïncidera avec l’ouverture dès septembre 2016 du chantier ambitieux de réforme du magazine et du site, à la veille des 40 ans du titre », prévus en 2018. Elle « marquera également le défi rédactionnel de répondre à une nouvelle génération de jeunes catholiques, ancrés dans le numérique et engagés à la périphérie ».

Pour Aymeric Pourbaix, qui dirige la rédaction de l’hebdomadaire depuis 2010, ce changement d’affectation est loin d’être une promotion ! A travers ce communiqué poli, ne lui reprocherait-on pas son positionnement politique et religieux trop marqué et pas assez consensuel pour les propriétaires de l’hebdomadaire ? C’est en tout cas une question qui peut se poser.

Il est vrai que depuis quelques années, le jeune directeur de la rédaction avait, par petites touches, sensiblement modifié la ligne éditoriale de Famille chrétienne, lui donnant une coloration plus « tradi » quant à son aspect religieux et plus à droite quant à son côté politique.

Ainsi, ces dernières semaines, l’hebdomadaire avait publié une interview remarquée du cardinal guinéen Robert Sarah, considéré comme l’un des prélats les plus conservateurs, favorable, par exemple, à un retour à la messe dos au peuple et en silence.

De même, le 4 juin dernier, Famille chrétienne avait organisé un débat entre Marion Maréchal Le Pen, député FN du Vaucluse et Madeleine de Jessey, porte-parole de Sens commun, mouvement des Républicains, issu de la Manif pour tous. La une de l’hebdomadaire avait même été consacrée à ce débat, largement médiatisé. Une façon de dédiaboliser le Front national dans un électorat / lectorat catholique et de promouvoir une union des droites, qui n’a peut-être pas plu (voir aussi ici et ).

Source : La Croix

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.