Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Cécile Duflot attaque Éric Zemmour en diffamation

17 mai 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Cécile Duflot attaque Éric Zemmour en diffamation

Cécile Duflot attaque Éric Zemmour en diffamation

Temps de lecture : 2 minutes

Dans sa chronique du jeudi 12 mai 2016 sur RTL, Éric Zemmour affirmait que les accusations de harcèlement sexuel à l’encontre du député écologiste Denis Baupin, mari de la ministre du Logement Emmanuelle Cosse, était dues à un règlement de compte orchestré par Cécile Duflot.

Pour le chroniqueur, les jour­nal­istes de Medi­a­part ayant dévoilé cette affaire « se font les instru­ments con­sen­tants de la vengeance politi­ci­enne de Cécile Duflot con­tre Emmanuelle Cosse, la com­pagne de Denis Baupin, qui l’a trahie pour un plat de lentilles min­istériel ». Et celui-ci d’es­timer que, décidé­ment, « le hasard et Medi­a­part font bien les choses ».

En effet, dans l’en­quête pub­liée par le site d’Edwy Plenel, l’ex-secré­taire nationale d’EELV assur­ait avoir été alertée « sou­vent indi­recte­ment » des faits de har­cèle­ment prêtés à Denis Baupin. Pour Zem­mour, Duflot, elle-même ex-min­istre du Loge­ment opposée à l’en­trée des écol­o­gistes au gou­verne­ment, a ain­si voulu tacler Emmanuelle Cosse (par l’in­ter­mé­di­aire de son mari), qui occupe ce poste depuis févri­er dernier.

Inter­rogée au sein du direct de Medi­a­part, Cécile Duflot a annon­cé son inten­tion de dépos­er plainte pour « diffama­tion ». « C’est évidem­ment très insul­tant, totale­ment fan­tasque et aber­rant. Mais ce n’est pas un hasard que ce soit Éric Zem­mour qui dise ça. Et il y a quand même de la part de cer­tains une relégiti­ma­tion d’un dis­cours sex­iste », a‑t-elle déclaré.

Une plainte de plus donc con­tre l’écrivain, décidé­ment la cible favorite des ten­ants du poli­tique­ment correct.

Voir notre portrait d’Éric Zemmour

Crédit pho­to : Par­ti social­iste via Flickr (cc)