Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Brut pris entre Křetínský et Saadé

8 janvier 2023

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Brut pris entre Křetínský et Saadé

Brut pris entre Křetínský et Saadé

8 janvier 2023

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Alors que le média libéral libertaire Brut est en posture financière délicate, il pourrait se retrouver coincé entre les deux oligarques.

100M€ levés… et dépensés

Après une nou­velle aug­men­ta­tion de cap­i­tal souscrite par ses action­naires d’origine (Niel, Mur­doch, la BPI, François Pin­ault via Artémis, le fonds Tike­hau, voir notre info­gra­phie), Brut a encore besoin de tré­sorerie espérant enfin attein­dre l’équilibre dans la deux­ième par­tie de 2023.

Voir aus­si : Brut, info­gra­phie

Saadé, un peu ? Křetínský, beaucoup !

Je t’aime un peu, ce serait Saadé qui envis­agerait de pren­dre une par­tic­i­pa­tion minori­taire ; je t’aime pas­sion­né­ment, ce serait le Tchèque Daniel Křetín­ský (Mar­i­anne, 15M€ dans Libéra­tion, Elle, Franc-tireur, Télé7 jours, etc) qui se ver­rait bien action­naire majori­taire alors qu’il lorgne déjà du côté d’Edi­tis mis en vente par Bol­loré. Les action­naires actuels du média accueilleraient volon­tiers Daniel Křetín­ský comme parte­naire mais pas comme majoritaire.

Le mod­èle Brut ? Une idéolo­gie pro­gres­siste libérale lib­er­taire liée au « brand con­tent », des nar­ra­tions payées par les mar­ques pour un jeune pub­lic plutôt influ­ençable et ignare. Pro­gres­sisme + pub­lic­ité déguisée, de quoi séduire les parangons du cap­i­tal­isme européen.

Voir aus­si : Info­gra­phie : Daniel Křetínský

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés