Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Reprise d’Editis, Daniel Křetínský en embuscade

25 novembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Reprise d’Editis, Daniel Křetínský en embuscade

Reprise d’Editis, Daniel Křetínský en embuscade

25 novembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Vincent Bolloré qui est en chemin pour acquérir Hachette est aussi le propriétaire d’Editis deux fois plus petit et ne peut garder les deux, concurrence oblige.

Editis, une jolie proie

Il doit donc se sépar­er d’Editis dont le nom est peu con­nu mais dont les mar­ques édi­to­ri­ales sont pres­tigieuses. Qui n’a pas acheté un jour un ouvrage de Larousse, Le Robert, Nathan, Bor­das, Nathan, Plon, Jul­liard, Dal­loz, 10/18, Robert Lafont et une cinquan­taine d’autres ? Le groupe est en bonne forme finan­cière, a un fonds de 16000 auteurs, pub­lie plus de 4000 nou­veautés par an et est égale­ment dis­trib­u­teur. Tentant.

À qui vendre ? Křetínský ? Niel ? Saadé ?

Bol­loré est pro­prié­taire de 30% d’Editis après son rachat à l’espagnol Plan­e­ta, mais s’est engagé à ne ven­dre ni à un con­cur­rent direct ni à un fonds d’investissement. Des édi­teurs étrangers seraient intéressés, l’italien Mon­dadori, l’allemand Berteslmann qui vient de rater une acqui­si­tion aux État-Unis, le sué­dois Bon­nier. Mais aus­si le groupe de dis­tri­b­u­tion Leclerc, la famille Bouygues, François Pin­ault, les Bet­ten­court, Marc Ladre­it de Lachar­rière ; d’autres noms cir­cu­lent, cer­tains démentent, il est pos­si­ble que cer­tains can­di­dats four­bis­sent une offre en silence.

Daniel Křetín­ský n’a pas caché son appétit pour Edi­tis. Déjà présent en France dans les médias et dans la dis­tri­b­u­tion il est le seul à avoir offi­cielle­ment annon­cé avoir déposé une offre auprès de Viven­di qui aurait reçu deux autres dossiers dont les noms ne sont pas révélés. Cer­tains évo­quent les deux ex-rivaux autour de La Provence, Xavier Niel et Rodolphe Saadé mais il pour­rait s’agir égale­ment d’éditeurs étrangers. Si l’intégration du groupe Lagardère à Viven­di était reto­quée par les autorités de la con­cur­rence à Brux­elles, Arnaud Lagardère s’est déclaré intéressé fin octo­bre 2022 pour garder une présence dans le monde de l’édition. De quoi don­ner des sueurs froides aux 52 mar­ques d’Editis…ou à Hachette.

Voir aus­si : Křetín­ský passe la corde au cou de Libération

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés