Accueil | Actualités | Médias | BFMTV et i-Télé proposent de réembaucher les salariés de LCI
Pub­lié le 24 juillet 2014 | Éti­quettes : , , , ,

BFMTV et i-Télé proposent de réembaucher les salariés de LCI

Dans leur combat contre le passage sur la TNT gratuite de LCI, BFMTV et i>Télé ne manquent pas d'imagination.

Alors que le CSA doit trancher fin juillet sur ce dossier épineux, les deux chaînes d'information actuellement présentes sur la TNT gratuite poursuivent leurs pressions. Celles-ci pestent contre ce passage d'une troisième chaîne info, remettant en cause la viabilité économique de ce projet.

De son côté, Nonce Paolini (patron du groupe TF1, auquel appartient LCI), avait prévenu il y a quelques semaines qu'il serait contraint de fermer la chaîne si celle-ci n'était pas basculée en gratuit. Face à ce chantage social, BFMTV et i>Télé ont décidé d'en faire de même en proposant directement au CSA de réembaucher chacun un tiers des salariés en CDI chez LCI, au cas où les Sages viendraient à rejeter la demande de TF1.

« Sur la base de 103 journalistes (CDI) indiqué dans le rapport financier 2013 de LCI, nous proposons que nos groupes reprennent deux tiers des personnes concernées [en ouvrant] 33 postes chacun », ont écrit les deux chaînes dans une lettre rapportée par Les Échos. Une manière habile de dire au CSA : si le seul aspect social de ce refus vous posait problème, nous avons trouvé la solution.

Réagissant à cette audace, Nonce Paolini s'est dit « extrêmement choqué de voir des dirigeants user de tels arguments pour tuer une entreprise concurrente ». Et celui-ci d'ajouter : « C’est du jamais-vu ! Les intérêts financiers ne justifient pas le recours à tous les moyens, y compris les plus vils ! Cela n’est pas à l’honneur de ceux qui se commettent dans ce genre de manipulations détestables. »

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.