Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Une base de données sur la nébuleuse autour de George Soros

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

13 août 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Une base de données sur la nébuleuse autour de George Soros

Une base de données sur la nébuleuse autour de George Soros

Temps de lecture : 2 minutes

Pre­mière dif­fu­sion le 1er févri­er 2023

Un de nos lecteurs – que nous remercions – constitue patiemment une base de données sur les principaux cercles d’influence, parfois fantasmés, souvent sous-estimés, du Siècle au groupe de Bilderberg en passant par l’Open Society de Soros.

Sur cette dernière il nous four­nit une nou­velle base de don­nées, avec un mode d’emploi. La base com­porte des noms de per­son­nes aus­si bien que d’associations ou de médias.

Il suf­fit de taper tout ou par­tie du sigle ou du nom sans tenir compte de la casse pour voir appa­raître dans deux cases :

  1. Le numéro de la ligne cor­re­spon­dant dans la base (pour cor­rec­tions éventuelles).
  2. Le texte correspondant.

Le fichi­er s’ou­vre sur le moteur de recherche avec deux exem­ples de saisie incom­plète, mais qui marchent.

Pour amélior­er la lis­i­bil­ité de la base, les nom­breux liens hyper­textes fig­urent en bleu. La colonne numérotant les items a été rem­placée par les acronymes quand ceux-ci exis­tent, per­me­t­tant ain­si la recherche par ce moyen.
Les dou­blons que l’on pour­rait saisir par erreur sont mis en surbrillance.

Cette liste ne se veut pas exhaus­tive, elle con­stitue une base de tra­vail à per­fec­tion­ner. Pour la télécharg­er, cliquez ici.

Voir aussi

George Soros et la société ouverte

Vidéos à la une