Accueil | Actualités | Médias | Audiences en berne : France Télévisions appelle ses téléspectateurs à l’aide
Pub­lié le 29 novembre 2016 | Éti­quettes :

Audiences en berne : France Télévisions appelle ses téléspectateurs à l’aide

À court d'idées, France Télévisions va organiser une vingtaine de rencontres avec ses téléspectateurs pour « réfléchir à ses programmes et à son identité », rapporte l'AFP.

Alors que les audiences de France 2 et France 3 ont atteint leur plus bas niveau en octobre, le groupe public cherche des solutions pour se remettre d'aplomb. « A l'écoute de ses téléspectateurs, France Télévisions leur donne aujourd'hui la parole et les invite à réfléchir ensemble aux programmes et à l'identité de cette télévision qui est d'abord la leur », a indiqué France Télévisions dans un communiqué publié mardi dernier.

Concrètement, 26 rencontres vont être organisées dans 22 villes, dont Paris, Strasbourg, Marseille et Lyon d'ici à mars 2017. Celles-ci seront par ailleurs retransmises en direct sur Facebook. Des journalistes du groupe audiovisuel seront présents pour animer les débats. Ainsi Laurent Delahousse, Laurent Ruquier ou encore Carole Gaessler seront au rendez-vous. Les dirigeants seront aussi de la partie, indique l'AFP.

La première rencontre aura lieu à Paris le 6 décembre au siège de France Télévisions de 18h30 à 21h. « Tous les sujets seront débattus sans tabou avec le public. Que ce soit le rôle de France Télévisions, son offre de programmes, l'identité de ses chaînes et de ses plateformes numériques, son mode de financement, l'évolution des modes de consommation des contenus... », a précisé le groupe public, même si on peut douter de l’absence de « tabou »... Un site dédié a même été créé pour que les téléspectateurs puissent s'inscrire.

Par ailleurs, pour rester dans le ton de ce désamour croissant des téléspectateurs, un nouveau collectif a été lancé : le Collectif des usagers des médias et du service public (CUSPA). Sa mission sera d'intervenir dans la campagne présidentielle en interpellant les candidats sur le pluralisme des opinions dans le service public. Pour plus d'informations, contactez : contact@collectif-uspa.fr

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

34% récolté
Nous avons récolté 682€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store