Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Assange : l’extradition se rapproche

24 avril 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Assange : l’extradition se rapproche

Assange : l’extradition se rapproche

24 avril 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

L’horloge tourne pour Julian Assange et pas dans le bon sens. Alors que les regards étaient tournés en France le 20 avril 2022 vers le débat de deuxième tour Macron/Le Pen, la justice britannique autorisait l’extradition du fondateur de Wikileaks vers les États-Unis.

Westminster, terre de malheur

Nous l’avions analysé en décem­bre 2021, la Haute Cour de jus­tice avait ren­ver­sé un juge­ment de jan­vi­er 2021 en ouvrant la voie à une pos­si­ble expul­sion. Un nou­v­el appel des avo­cats d’Assange avait été rejeté (en fait non exam­iné) le 14 mars 2022 par la Cour Suprême bri­tan­nique, provo­quant une nou­velle demande d’annulation devant le tri­bunal de West­min­ster qui avait quelques semaines pour se prononcer.

L’audience de West­min­ster du 20 avril 2022 a duré quelques min­utes, Assange y assis­tant via une visio­con­férence. Sans sur­prise la Cour a con­fir­mé les précé­dents juge­ments et autorisé l’extradition du con­damné pour la lib­erté d’expression.

Priti Patel et la solitude du chef

Après une ultime demande des défenseurs d’Assange auprès de la Secré­taire d’État (Home Office, équiv­a­lent à notre min­istre de l’Intérieur) Pri­ti Patel, à par­tir du 18 mai, cette dernière pour­ra ou rejeter l’expulsion ou l’accepter en la remet­tant à plus tard ou la met­tre à exé­cu­tion immé­di­ate­ment. À ceci près que la déci­sion est éminem­ment poli­tique et que le vrai décideur sera Boris John­son s’il n’est pas des­ti­tué de son poste de Pre­mier min­istre d’ici là. S’il est main­tenu, on le voit mal refuser quoi que ce soit au grand frère améri­cain en pleine guerre américano/russo/ukrainienne. Les avo­cats d’Assange ont déjà annon­cé vouloir saisir la Cour européenne des droits de l’homme. Pour rap­pel, Assange a déjà passé sept ans réfugié dans une cham­bre de l’ambassade d’Équateur à Lon­dres et plus de trois ans dans une prison de haute sécu­rité à Bel­marsh à côté de Lon­dres. Il encourt une peine de 175 ans de prison s’il est expulsé.

Voir aus­si : Julian Assange, por­trait d’un com­bat­tant de la lib­erté d’information

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés